Dernières infos

Un nouveau siège mondial, moteur d'innovations, à 100 millions d'euros pour SEB, à Ecully

Le site qu'a inauguré le leader mondial du petit électroménager, SEB à Ecully n'est pas seulement destiné à accueillir sur 6,5 ha, un millier de salariés, mais aussi un Fab Lab et une « data room » qui, avec le centre de recherche constituent le creuset de la stratégie d'innovation permanente qui réussit si bien au groupe.

Un nouveau siège mondial, moteur d'innovations,  à 100 millions d'euros pour SEB, à EcullyLe nouveau Campus SEB à Ecully (Photo DR)

Six ans de travaux et près de 100 millions d'euros d'investissement plus tard : SEB, le leader mondial du petit électroménager a désormais un siège mondial à sa taille et en phase avec sa stratégie.

Le groupe dirigé par Thierry de la Tour d'Artaise qui compte désormais 33 000 collaborateurs dans le monde entier a inauguré mardi 20 juin, son siège mondial à Ecully dans la banlieue ouest de Lyon.

Mille salariés sur 26 000 m2

Il est installé au sein d'un parc paysager de 6,5 hectares. Outre 26 000 m2 de bâtiments capables d'accueillir 1 000 salariés et bientôt sans doute 1 500, on y trouve également une conciergerie, un « bistrot », une zone voyageurs, un service d'aide aux proches des personnes malades, des salles de sport, ainsi qu'un pôle santé avec médecin et ostéopathe ; mais encore une crèche et un amphithéâtre pour les conférences...

Ce site est destiné « à casser les silos » entre les différents services, afin d'accélérer les échanges et les projets innovants. Il rassemble plusieurs entités dont la direction générale, bien sûr, l'ensemble des fonctions corporate, ainsi que le pôle recherche dans le domaine du petit électroménager.

Le cœur du moteur SEB

Ci-gît désormais le cœur du moteur SEB axé sur l'innovation permanente, chère à Thierry de la Tour d'Artaise.

On y trouve un Fablab, un laboratoire de fabrication numérique et de travail collaboratif. Un SEBlab équipé d'imprimantes 3D, de machines à découpe laser et de thermoformage du plastique. Un lieu destiné à provoquer le rapprochement des différentes équipes pour accoucher de nouveaux concepts, de nouveaux produits ; bref, un accélérateur de projets permettant de passer en un temps record, de l'idée d'un produit à sa matérialisation.

Résultat : chez SEB, 30 % des produits, par ailleurs de plus en plus connectés, sont renouvelés chaque année.

Autre salle qui attire l'attention au sein de ce grand Campus SEB, la « digital room » destinée à incarner la digitalisation croissante du marketing, des appels et des ventes dont près de 20 % sont aujourd'hui réalisées en ligne !

Dans cette « digital room », SEB mesure l'impact en temps réel de ses produits en termes de ventes en ligne et de mentions des produits maison sur les réseaux sociaux. Lors de cette inauguration qui s'est déroulée en pleine canicule, sans grande surprise, par exemple, ce sont les ventilateurs Rowenta, une des marques de SEB dont les ventes s'envolaient le plus rapidement.

SEB a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires groupe de 6,1 milliards d'euros. « Le nouvel objectif, maintenant, c'est 10 milliards d'euros » a lancé, à l'issue de cette inauguration Thierry de la Tour d'Artaise, sans préciser néanmoins l'échéance de cet objectif.

En tout cas, à travers ce Campus 4.0, SEB illustre le fait que la stratégie d'innovation permanente de son Pdg est bien la bonne si l'on veut continuer à fabriquer en France.

Innovation permanente cela signifie montée en gamme et avance par rapport à ses concurrents. Ce qui permet au groupe lyonnais de réaliser encore près du quart de sa production mondiale au sein de ses dix usines françaises qui emploient près de 4 500 salariés.

La preuve par SEB que l'industrie peut avoir encore dans l'Hexagone de beaux jours devant elle...

Publiée le 26 juin 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT