Dernières infos

Une start-up lyonnaise lance le premier Institut de beauté sur roues

Dominique Largeron

Original, le concept n'existait pas encore en France. Noëline Clavier et Aline Logie ont créé un Institut de beauté sur quatre roues, financé par la Bpi et Ulule. Il s'agit d'un truck d'un genre particulier, « le Bus beauté Line » qui va sillonner les routes de la Métropole lyonnaise, visant notamment les salariés des entreprises et les étudiants au sein des universités et des grandes écoles de la Métropole.

 Une start-up lyonnaise lance le premier Institut de beauté  sur rouesEn médaillon, Noëline Clavier et Aline Logie

Elles sont actuellement installées à la Part-Dieu, chez Rhône-Alpes Pionnières, l'incubateur situé à proximité de la télévision locale TLM. Deux Lyonnaises, Noëline Clavier (ingénieure, CPE Lyon) et Aline Logie (Master en communication événementielle à l'Université Catholique) s'apprêtent à prendre la route début juin, au volant de leur truck. Elles seront le 2 juin sur le parking d'EM.Lyon à Ecully.

Un beauté truck de 25 m2

Ce n'est pas un food truck, mais un beauté trucks de 25 m2. Au sein de leur «  Bus Beauté Line » elles vont se déplacer pour proposer dans toute la Métropole lyonnaise des soins comme tout cabinet d'esthétique qui se respecte. A bord, un chauffeur pour déplacer ce bus de douze mètres de long et de trois mètres vingt de hauteur, mais aussi trois à quatre esthéticiennes diplômées.

Les usines, les bureaux, les universités ou encore des lieux d’activité : le « Bus Beauté Line » stationnera sur les parkings espérant voir venir les clientes vers elles, mais pas seulement car les offres de soin sont mixtes : pour les femmes, comme pour les hommes.

Elles prévoient également de s'associer à des événements tels que les enterrements de vie de jeune-fille, mariages, anniversaires, soirées d’entreprise ou d’associations … Le bus peut accueillir jusqu'à trente personnes.

 A bord, le bus a été entièrement aménagé à la manière d'un véritable salon de beauté : des présentoirs, des portants, une cabine d’essayage, un salon de beauté, un espace-détente-bar avec coin salon où l'on peut siroter un thé ou un jus de fruit.

Une boutique de produits plébiscités par les blogueuses

Au choix : soins du visage, manucure, voire même, coiffure. Une boutique de produits de beauté figure également au sein du bus.

« Nous ne vendons à bord que des produits de beauté bio, naturels et à tout le moins éco-responsables, plébiscités par les blogueuses, comme Zoeva pour le maquillage ou Manucurist Paris, pour les vernis naturels sans colorants, par exemple », explique Aline Logie.

 "De nos jours, beaucoup de gens n’ont pas le temps de s’occuper d’eux, ils sont souvent pressés et accaparés par leur vie professionnelle. Avec le bus, les hommes et les femmes peuvent venir avec ou sans rendez-vous prendre soin d’eux à la pause déjeuner ou en fin de journée", poursuit la co-dirigeante.

Comment trouver le bus des deux start-uppeuses ? " C'est tout simple, il suffit d’aller sur notre site internet où est indiqué le parking où stationnera le bus chaque jour. Cela permet de planifier un soin pendant la pause repas, ou encore un maquillage avant une soirée . On peut aussi sur ce même site, demander à ce que l'on passe devant telle ou telle entreprise ou université", précise Aline Logie.

Leur concept : "Si vous ne pouvez pas aller à la beauté, la beauté viendra à vous" .

Une belle idée, mais financièrement lourde à mettre en place, nécessitant un gros investissement.

Pour acheter le bus et l'aménager, elles ont frappé à trois portes différentes.

Elles ont d'abord eu la chance d'être sélectionnées pour la « Bourse French Tech » de la Bpi, dédiée à l'innovation, leur permettant de bénéficier de 15 000 euros de la Banque Publique d'investissement.

Objectif : 250 000 euros de chiffre d'affaires la première année

Elles ont aussi utilisé le créneau du financement participatif, en l'occurrence le site Ulule, récoltant cette fois 12 500 euros, à travers 151 contributeurs.

Enfin, sélectionnées par le réseau « Entreprendre », elles ont bénéficié d'un prêt d'honneur de 25 000 euros.

Objectif pour la première année, un chiffre d'affaires d'au moins 250 000 euros.

Pour arriver à ce prévisionnel, elles ont choisi de pratiquer les tarifs classique d'une centre d'esthétique, soit 20 euros pour une manucurie, à partir de 12 euros pour un maquillage et de 46 euros pour un soin du visage.

Les deux start-uppeuses tablent sur l'événementiel pour se faire connaître. « Dores et déjà nous sommes sollicitées pour des enterrements de vie de jeunes-filles », s'enthousiasme Aline. Il est vrai qu'avec un bus de douze mètres, c'est le but recherché, difficile de passer inaperçue...



Le site du " Bus Beauté Line "
Publiée le 30 mai 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

bus beauté line[ 14/06/16 - DÉCHAMP ]

L'adresse du site internet manque!



HAUT