Unique en France : le business social a désormais son « lieu Totem » à Lyon, le « Centsept »

Dominique LargeronUnique en France : le business social a désormais son « lieu Totem » à Lyon, le « Centsept »

Inauguré jeudi 9 mars, le « Centsept », situé comme son intitulé l'indique, 107 rue de Marseille dans le 7ème arrondissement de Lyon est un lieu atypique et parfaitement original.

Pour l'heure, unique en France.

 Inscrit au cœur de l'Economie Sociale et Solidaire et financé à parité par des entreprises privées et deux collectivités locales, son rôle est non seulement d'identifier les besoins dans le domaine social, économique, voire environnemental, mais aussi de trouver les entreprises à même de s'y attaquer, puis de les accompagner à la manière d'un incubateur.

 Un Blablacar pour handicapés

 Exemple : Faciligo. Cette entreprise se veut en quelque sorte le Blablacar pour les handicapés. Après avoir mis en évidence le fort besoin des personnes à mobilité réduite à se déplacer dans la Métropole, cette entreprise a mis au point une plate-forme de co-voyages entre personnes valides et celles à mobilité réduite.

 Faciligo est l'une des premières à être incubée au « Centsept », installée dans une ancienne usine de caoutchouc et qui après le Numérique, avec la "Halle Girard" à Confluence ; puis bientôt la Lumière, avec "Lumen", à Confluence également, va très probablement devenir le nouveau « Lieu Totem » lyonnais de l'Economie Sociale et Solidaire.

 A telle enseigne que des Villes comme Grenoble ou Saint-Etienne regardent de près ce qui est en train de se passer à Lyon pour s'en inspirer.

 Ce lieu est géré par une association de la loi de 1901 au sein de laquelle on retrouve tous ses financeurs, de la Métropole à la Région, en passant par la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes ou EDF (*).

 Six entreprises sociales ou associations sont déjà accompagnées au sein de cette nouvelle structure : outre Faciligo, déjà cité, on y trouve notamment « Oz'iris » qui se consacre à revitaliser les parcours de santé pour les humaniser ; ou « Voisin Malin », dédié à la revitalisation des quartiers.

 Mais outre ce rôle d'incubateur social, cette adresse dédiée à l'entrepreneuriat et à l'innovation, va aussi accueillir des conférences, des formations, des ateliers de travail ; ainsi que des évènements ouverts à tous, en quelque sorte sous le mode coworking.

 « Le Centsept est basé sur le principe de la co-construction »

 Jusqu'à présent, explique Antoine Louvet, chargé de mission au « Centsept », les acteurs de l'économie sociale et solidaire avaient tendance à travailler en parallèle : ce lieu a pour but de les faire travailler en synergie.

 « Le Centsept  est basé sur le principe de la co-construction : il œuvre pour passer de l'idée aux besoins et de trouver pour ce faire, un modèle économique », décrit-il

 Un prolongement d'une certaine manière mis au goût du jour et laïcisé, du catholicisme social qui a laissé une forte empreinte à Lyon.

 Sur le reste de sa superficie, l'immeuble, baptisé Hévéa, outre le « Centsept, accueille également d'autres structures de l'Economie Sociale et Solidaire : l'UCPA, « Pro Bono Lab » qui est une structure dont le rôle est de développer le mécénat entre grandes entreprises et associations ; ainsi qu'Etic, promoteur immobilier social qui, présent sur l'ensemble de l'Hexagone, a installé son siège France au sein même de l'immeuble qu'elle a construit et dont elle a assuré le financement. Bref, le « Centsept », se situe d'ores et déjà au cœur d'un écosystème qui devrait susciter de nombreuses synergies...

Le « Centsept » en chiffres

 Cinq missions : analyse des besoins du territoire, détection de solutions, co-création de solutions, accélération de projets, animation et sensibilisation

 Onze entreprises membres : Bouygues Immobilier, Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, EDF, ENEDIS, Intrum Justitia, Keolis, Le Groupe La Poste, Orange, Sanofi, UGAP, Veolia

 Deux collectivités locales : Métropole de Lyon, Région Auvergne-Rhône-Alpes

 Cinq partenaires opérationnels : Ashoka, ETIC Foncièrement Responsable, In Hominé, Le Mouves, Ronalpia

 Six entrepreneurs sociaux accompagnés : Faciligo, Groupe Icare, Les Petits Plus, Oz’iris, Voisin Malin

Publiée le 13 mars 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT