Dernières infos

Vers une baisse d'au moins 20 % du prix de l'eau dans l'agglomération lyonnaise ?

Tel est le souhait du Grand Lyon dont les élus ont choisi Véolia comme probable futur concessionnaire avec cette importante baisse à la clef, mais tout n'est pas encore bouclé. Réponse le 13 janvier prochain.

Entre la Lyonnaise des Eaux, la SAUR et Véolia, c'est cette dernière qui a été choisie par les élus lors du dernier conseil communautaire du Grand Lyon.

 On sait en effet que le renouvellement de la concession arrive à son terme et que l'appel d'offres porte, soit sur huit ou dix ans. Il y avait le choix entre une reprise en main directe de la concession par le Grand Lyon ou le maintien d'un concessionnaire privé, mais cette fois beaucoup mieux encadré que précédemment.

 Les élus communautaires ont fait le choix de Véolia car cette dernière propose, notamment une baisse de 20 % du prix de l'eau, voire plus. « Nous voulons aboutir à une réduction du tarif de l'eau de 24 %, ce qui pour une consommation standard de 120 m3, la moyenne dans le Grand Lyon, représenterait une baisse de 52 euros de chaque facture par an », précise Gérard Collomb, président du Grand Lyon.

 Un contrat de 660 millions d'euros

Les discussions directes vont donc pouvoir s'engager avec Véolia pour entrer dans le concret. Outre la baisse du prix de l'eau, le futur contrat doit acter une amélioration de la qualité du réseau et notamment une diminution des fuites, encore nombreuses ; la qualité des services aux usagers ; ainsi que la qualité environnementale et sociétale.

Le contrat porterait in fine sur une durée de huit ans pour un budget global de 660 millions d'euros.

Décision définitive du Conseil communautaire, le 13 janvier prochain. Ce qui permettra de savoir, juste avant les élections, de quelles économies pourront bénéficier les habitants du Grand Lyon...

Publiée le 23 nov. 2013 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Eau
Actus Lyon

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT