Le Barreau de Lyon organise un colloque sur l'Afrique du Droit des affaires

du jeudi 24 avril 2014 au vendredi 25 avril 2014

 Le Barreau de Lyon et le Conseil National des Barreaux organisent un colloque les 24 et 25 avril 2014 à Lyon sur le thème de l’OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires).

 Ce colloque intitulé « OHADA, un passé, un présent, un avenir » a pour ambition d’évaluer le chemin parcouru par l’OHADA et d’identifier ses défis pour l’avenir. De nombreuses initiatives ont été menées à ce sujet par l’OHADA elle-même (études sur les domaines susceptibles de faire l’objet de textes uniformes) mais aussi lors de manifestations organisées pour les 20 ans de l’OHADA.

 Si ce colloque entend s’inscrire pleinement dans le prolongement de réflexions menées depuis près de vingt années, l’organisation d’une telle manifestation est une première à Lyon. Aussi, il se veut une opportunité unique pour établir des propositions d’actions concrètes et les soumettre au Professeur Dorothé Cossi Sossa, secrétaire permanent de l’OHADA.

 Colloque OHADA : une centaine de professionnels attendus

 Le colloque OHADA s’adresse à un public confronté au droit des affaires en Afrique. D’abord les avocats, professionnels amenés à conseiller et accompagner les entreprises dans les pays de l’OHADA. Faut-il rappeler, à cet égard, les nombreux jumelages qui existent entre les barreaux français et ceux des pays de l’OHADA ? Ensuite les entreprises françaises auxquelles il faut mieux faire connaître l’OHADA. Certaines sont déjà établies dans les pays de l’OHADA ou ont noué des partenariats avec des entreprises locales.

 Enfin les universitaires, souvent chargés d’enseigner ce nouveau droit et de contribuer à son amélioration.

 Si le Droit OHADA mérite d’être mieux connu, sa pratique ne doit pas être réservée à un groupe d’initiés. Aussi, ce sont les dirigeants d’entreprises, les avocats et les juristes qui doivent être sensibilisés aux réalisations de l’OHADA et à leur intérêt en termes de sécurité juridique et de sécurisation de l’investissement notamment pour les petites et moyennes entreprises

 Me Pierre-Yves Joly, Bâtonnier du Barreau de Lyon souligne que « les pays membres de l’OHADA ont saisi l’importance de codifier leur droit pour assurer une sécurité juridique au profit de l’attractivité économique de cet espace d’échanges francophone. L’OHADA offre par son développement économique une véritable opportunité de business pour les entreprises ».

 Assisteront à ce colloque : Professeur Dorothé Cossi-Sossa, ancien ministre de la justice du Bénin et secrétaire permanent de l’OHADA, Christophe Guilhou, directeur « Paix, démocratie et droits de l’homme » de l’Organisation Internationale de la Francophonie ; Jean-Marie Burguburu, Président du Conseil National des Barreaux, Bernard Vatier, secrétaire général de la Conférence Internationale des Barreaux.

 Quels objectifs ?

L’OHADA vise à moderniser et unifier la réglementation de l’activité économique dans les Etats membres pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investissements.

 L’OHADA en chiffres

> 1993 : année de création de l’OHADA, > 17 pays africains membres de l’OHADA: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Niger, République démocratique du Congo, Sénégal, Tchad, Togo, > 9 123 199 km2 : superficie des 17 pays de l’OHADA, soit 1/3 de l’Afrique et plus de 2 fois la superficie de l’Union européenne, > Une croissance annuelle moyenne supérieure à 5% du PIB et une classe moyenne grandissante. Cet espace représente un marché d’environ 210 millions d'habitants.

Publiée le 07 avril 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Agenda

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT