Blocage des raffineries : le Medef Lyon-Rhône dénonce « un sabordage de l’économie » et la FFB demande des « mesures d'urgence »

Laurent Fiard et Gilles Courteix Blocage des raffineries : le Medef Lyon-Rhône dénonce « un sabordage de l’économie » et la FFB demande des « mesures d'urgence »Laurent Fiard, président du Medef Lyon-Rhône, et Gilles Courteix président de la FFB Rhône-Alpes

Pour le syndicat patronal qui s'inquiète de ce conflit qui dure, les blocages actuels sont irresponsables et risquent de menacer l'existence des entreprises les plus fragiles.

 Alors que la raffinerie de Feyzin est toujours à l’arrêt et que les stations essences prises d’assaut sont victimes de pénurie, le Medef Lyon-Rhône alerte sur la situation économique de la région lyonnaise.

 Pour Laurent Fiard, Président du Medef Lyon-Rhône, « le blocage des raffineries par une poignée de militants saborde toute notre économie et paralyse entreprises et salariés. Transport de marchandises et de personnes, bâtiment, industrie, commerce, hôtellerie…. Chaque secteur est déjà lourdement impacté. Encore une fois, ce sont les entreprises les plus petites ou déjà fragilisées qui verront, les premières, leur existence menacée ».

 Et ce, exemple à l'appui, donné par le Medef qui donne l'exemple de Yoann Alarçon, le dirigeant de la société de distribution de paniers de légumes « Potager City » : « J’ai plusieurs plateformes sur le territoire français. Certaines sont déjà doublement impactées : à la fois par nos fournisseurs incapables de nous livrer, mais aussi parce que nous-mêmes nous sommes à sec pour notre flotte de véhicules. Si la situation ne se débloque pas rapidement, nous pourrions perdre plusieurs dizaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires par jour et imposer un chômage technique à nos équipes. »

 Le Medef Lyon-Rhône « s’associe également aux actions déjà entreprises par les fédérations de transporteurs, premières touchées par la pénurie. Il demande au gouvernement de prendre sans délai les mesures qui s’imposent, permettant de retrouver un climat de travail serein face à des blocages jugés irresponsables »

La Fédération Française du Bâtiment Région Rhône-Alpes « demande des mesures d’urgence »

 « Les blocages de raffineries et de dépôts de carburant commencent à perturber l’activité des entreprises de Bâtiment.

 Les entreprises, comme leurs salariés, rencontrent des difficultés à s’approvisionner en carburant : la recherche de stations, comme les files d’attentes, occasionnent des retards à se rendre sur les chantiers. Certaines entreprises ont dû différer des interventions sur des sites trop éloignés du siège.

 Le risque est aussi celui d’une rupture des approvisionnements en matériaux. Si la situation perdurait, les entreprises pourraient être contraintes d’interrompre l’exécution de certains de leurs chantiers.

 A un moment où, après huit ans de crise, les difficultés de trésoreries demeurent très vives, tout ralentissement et retard dans la livraison et la facturation fragilisent les entreprises et l’emploi du BTP.

 C’est la raison pour laquelle, la FFB Région Rhône-Alpes et l’ensemble des Fédérations Départementales du BTP demandent aux pouvoirs publics de prendre les mesures nécessaires pour rétablir et assurer, au plus vite, la distribution normale de carburants. »

Publiée le 29 mai 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Eco-Opinions

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT