Produits & Services
Confiture de luxe BRUNETON, mets et confitures pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineMeubles sur mesures toutes essences de bois pour professionnelsCoffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC ConseilSurveillance de rentabilité pour PME, aide, conseil et outil logicielSuivre sa rentabilité au jour le jourTransmettre son patrimoine, conseils et aide à la transmission patrimonialeTransmission de patrimoine : donation ou succession ? Comment bien préparer sa retraite, conseils et aides à la constitutionBien préparer sa retraite - anticipation, conseils et constitutionOptimiser ses charges immobilières, foncières - surévaluation taxesOptimisez vos taxes immobilières d'entreprise

Statut étudiant-­entrepreneur : « de bonnes intentions, mais des mesures encore insuffisantes pour faire émerger un Zuckerberg à la française »

Benjamin Suchar (Paris Dauphine, EM Lyon), 27 ans -­ Fondateur de Yoopies.fr et CheckMyMetro

Alors que le gouvernement vient de mettre en place un statut étudiant-­entrepreneur pour la rentrée 2014, Benjamin Suchar, entrepreneur (fondateur de Yoopies.fr) et membre fondateur des Moineaux (mouvement dédié à la parole des jeunes entrepreneurs), salue l’avancée symbolique de cette mesure, mais fait part de ses doutes quant à la réelle efficacité de cette mesure.

 

Statut étudiant-­entrepreneur : « de bonnes intentions, mais des mesures encore insuffisantes pour faire émerger un Zuckerberg à la française » Benjamin Suchar

" Il y a près d’un an, nous avions en tant que très jeunes entrepreneurs (les moineaux) souligné l’importance d’un dispositif spécifique pour la création d’entreprises en tant qu’étudiant. Nous nous étions félicités lors des assises de l’entrepreneuriat que cet appel ait été entendu par la Ministre des PME et de l’Economie Numérique et par le Président de la République.

Cependant, la création à la rentrée scolaire d’un nouveau statut d’ « étudiant entrepreneur », annoncé par la Ministre de l’Enseignement Supérieur, Geneviève Fioraso, laisse selon nous un sentiment d’inachevé Si nous saluons le premier pas symbolique que représentent ces mesures (pôles étudiants pour l’innovation, nouveau diplôme universitaire, prise en compte de l’entrepreneuriat dans les crédits ECTS), nous regrettons le manque d’avancées concrètes. Prêt Etudiant, « Visa Entrepreneur » et véritable prise en compte d’un statut spécifique : ces mesures qui avaient pourtant été annoncées lors des Assises de l’Entrepreneuriat sont absentes du statut.

Si le statut permet désormais aux étudiants-­‐entrepreneurs de conserver leurs avantages sociaux trois ans après la fin de leurs études, et donc de légitimer une situation qui existait déjà de fait (beaucoup d'étudiants-­‐entrepreneurs s'inscrivaient à l'université pour conserver leurs avantages, sans pour autant y suivre des cours), il ne répond pas à la problématique principale rencontrée par les entrepreneurs, à savoir le cumul des cotisations. Le statut étudiant-­‐ entrepreneur ne remet en effet pas en cause l'obligation de cotiser à la fois pour la sécurité sociale étudiante et pour l’URSSAF, avec des cotisations pouvant aller jusqu'à 2 000 euros, sans même encore réaliser 1 euro de chiffre d'affaires. D’autre part, des dispositifs existants, comme l’ACCRE qui permet l’exonération des charges sociales pour le créateur pendant la première année ne sont pas intégrés au dispositif. Il y a donc un empilement de mesurettes plutôt qu’un vrai statut juridique.

Enfin, la question du refinancement du prêt étudiant est également essentielle. En effet, seuls les étudiants aisés peuvent prendre le risque de créer leur entreprise sans salaire pendant les premières années. L’annonce du doublement des prêts d'aide à la création d'entreprise est insuffisante. Les Moineaux proposent depuis longtemps d'ajouter une option "entrepreneuriat" au prêt étudiant, afin de prolonger le prêt aux mêmes conditions avantageuses, dans le but de financer la création d’entreprise.

Nous appelons ainsi de nos vœux le gouvernement à poursuivre ses efforts pour permettre l’émergence de mesures concrètes afin d’encourager l’entrepreneuriat chez les jeunes. "


Publiée le 23 sept. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Eco-Opinions
Entrepreneuriat (créer, gérer, manager)
Création d'entreprise
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

L'Université pas prête à favoriser ce statut[ 17/03/15 - Bruno BRET ]

Aucun CEVU ne votera le cadre nécessaire à ce statut.

Des semestres de 3 à 4 mois maximum.

Des semaines de cours chargée sans jamais une seule journée de libre.

Des enseignants qui ne veulent absolument pas avoir un calendrier qui les oblige à occuper les locaux de l'université plus de 8 à 9 mois par an avec au moins 6 semaines d'absences incluses (vacances sacrées à Toussaint, Noël, Fevrier, Pâques, sans compter les ponts de mai juin.

Un syndicat étudiant majoritaire bloquant tout ce qui peut rapprocher universités et entreprises. 

Le statut ne trouvera son épanouissement que là ou c'est déjà possible : quelques instituts polytechniques, quelques filières scientifiques aux recherches proches d'entreprises innovantes.  

Ailleurs, l'Une et le SNESUP veille à ne pas pervertir les étudiants avec des considérations d'employabilité. 



HAUT