Produits & Services
Confiture de luxe BRUNETON, mets et confitures pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineMeubles sur mesures toutes essences de bois pour professionnelsCoffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC ConseilSurveillance de rentabilité pour PME, aide, conseil et outil logicielSuivre sa rentabilité au jour le jourTransmettre son patrimoine, conseils et aide à la transmission patrimonialeTransmission de patrimoine : donation ou succession ? Comment bien préparer sa retraite, conseils et aides à la constitutionBien préparer sa retraite - anticipation, conseils et constitutionOptimiser ses charges immobilières, foncières - surévaluation taxesOptimisez vos taxes immobilières d'entreprise

Porcher, Ruget, Chep : l'industrie toujours à la peine

La reprise ne concerne assurément pas encore l'industrie. De nouveaux plans sociaux ont été annoncés depuis le début de la semaine dans des PME de le région Rhône-Alpes.

 Porcher, Ruget, Chep : l'industrie toujours à la peine

Entreprise emblématique du Nord-Isère, spécialisée pourtant dans un secteur en vogue, le textile technique, Porcher Industries a  présenté mardi 8 septembre un plan social qui prévoit la suppression de près de 200 postes, dont une centaine concernant la production ; et ce principalement dans les trois sites du groupe, tous basés dans le Nord-Isère : Badinières (tissage), Chavanoz (bâtiments et industrie) et La Tour-du-Pin (sous le nom de NCV Industries). Une réunion s'est tenue à la maison des entreprises de Villefontaine, entre Robert Porcher, sa direction et les représentants des employés des différents sites pour annoncer la mauvaise nouvelle.
A la suite de la reprise de l'entreprise par Robert Porcher, 81 ans, à la place de son fils Philippe, les syndicats espéraient que le plan social ne serait pas aussi lourd que prévu par la précédente équipe qui avait alors envisagé 268 suppressions d'emplois. Ce qui est le cas, mais le plan social reste très lourd.
Les suppressions de postes seraient de plus de 60 à Badinières, d'environ 90 à Chavanoz et de près de 40 à La Tour-du-Pin.
Dans le département voisin du Rhône, la direction de l'important groupe de sous-traitance industrielle Ruget  (850 emplois) dont le siège est basé  à Chaponost et qui possède un site à Montagny a annoncé dans le même temps un projet de suppression d'une centaine d'emplois au sein de plusieurs  de ses filiales.
Le site de Chaponost, spécialisé dans la découpe de pièces mécaniques et la peinture et placé en procédure de sauvegarde pour six mois depuis le mois de mai 2009, pourrait perdre jusqu'à 75 postes. Le solde des suppressions envisagées concernerait  la filiale Tigre dont le siège est basé à Dagneux dans l'Ain, œuvrant dans les domaines de la tôlerie, de la découpe de pièces et de la peinture.
Enfin, dans le Rhône toujours, c'est une fermeture pure et simple qui se profile pour une société de Loire-sur-Rhône : Chep.  L'annonce est désormais officielle,  comme deux autres sites Chep en France, celui de Loire-sur-Rhône fermera fin septembre, début octobre. Les 35 employés partiront avec 2 000 euros bruts par année d'ancienneté. L'annonce du plan social, en mai, avait été accueillie par quinze jours de grève avant les négociations. L'entreprise Chep France, spécialisée dans la location et la gestion de palettes, prévoit de supprimer un total de 122 postes avec la fermeture de trois sites (Villeneuve-le-Comte en Seine-et-Marne, Loire-sur-Rhône et Neuville-aux-Bois dans le Loiret. Leur charge va être confiée à des sous-traitants. Seul le site de Templemars (Nord) restera géré en propre par Chep France.
"Les sites concernés, gérés en propre, ont des coûts trop élevés et sont mal situés géographiquement par rapport à nos clients", explique la direction de Chep pour motiver cette décision.
Ces trois plans sociaux annoncés ne doivent pas cacher le flot constant de petites suppressions d'emplois constatées dans l'industrie depuis le début de la crise, mais n'apparaissant pas au grand jour. Selon Euler Hermes SFAC, les hausses de défaillances d'entreprises devraient s'établir en hausse de 35 % cette année en France, « avec une accélération significative dans l'industrie ». Rappelons qu'à fin juin, le recul de la production industrielle s'affichait dans l'Hexagone  en retrait de 12,8 % sur un an. Un recul historique depuis 1945. Et ce n'est pas la hausse de 0,1 % en juillet que vient d'annoncer l'Insee qui va grandement améliorer la situation. Celle-ci est simplement stabilisée.

Publiée le 15 sept. 2009 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 15 sept. 2009
Figure dans les rubriques
Conjoncture, études, prospectives, sondages
Croissance, crise, relance économique
Industrie, industrialisation, sous-traitance industrielle
Textile, chaussure
News
L'article du jour


HAUT