Adthink Media devient leader chez les ménagères de moins de 50 ans

 

 

Si la publicité, tous médias confondus fait grise mine, la pub sur Internet tient bon le choc de la crise. Pour preuve, la société lyonnaise Adthink Media vient de prendre la tête d'un créneau en plein développement qui pourrait  encore croître de 30 % cette année.

 

 

« Avec la crise, les directeurs marketing des entreprises sont sur le grill. Leur direction leur demande des résultats rapides.  C'est la raison pour laquelle on constate un passage de la pub branding, c'est à dire, d'image sur le support TV par exemple, vers une publicité à la performance mesurable, sur Internet.»  Directeur général d'Adthink Media, Bertrand Gros est tout sourire. Advert Stream, la régie publicitaire de sa société, la 3ème sur le créneau d'Internet en France,  occupe désormais la première place chez la ménagère de mois de 50 ans. Plus précisément, sur le « bouquet thématique dédié à la femme et à la maman. » Ainsi, la société lyonnaise basée à  Tassin-la-Demi-Lune (Rhône) affiche une audience thématique cumulée de plus de 5,6 millions de visiteurs uniques par mois et près de 63 millions de PAP (pages avec publicité).

 

Il est vrai que des sites comme « supertoinette.com » ou « isaveurs.com » ont rejoint ces derniers mois Advert Stream pour lui confier la commercialisation de la totalité de leurs espaces publicitaires, ce qui lui a permis d'augmenter les chiffres. Autre atout, selon le directeur général, Adthink Media peut aussi doper ses chiffres grâce à une « place de marché  qui permet de monétiser les invendus ».

 

Ce n'est pas un hasard si Adthink Media s'est positionné sur le créneau de la femme et de la maman. « Il est très prometteur, mais encore peu encombré. Nous ne nous serions jamais positionnés sur l'automobile par exemple car ce créneau est très disputé », explique Bertrand Gros. Et d'ajouter : « De très nombreux annonceurs sont très demandeurs de ce type de cibles. Ils y mettent de plus en plus de budgets. »

Adthink Media travaille ainsi avec d'importants annonceurs, tels que Nestlé, Andros, Danone, ou Procter and Gamble. Un créneau qui permet également de déboucher  vers la publicité en direction des enfants : films, jeux vidéo, mais aussi alimentaire avec notamment Mac Donald.

 

S'il semble, dans l'attente de statistiques précises, que le marché de la pub sur Internet a tendance à marquer le pas, Bertrand Gros escompte cette année une croissance de 30 %.

Il est vrai que cette entreprise de cent salariés cotée sur le compartiment Alternext de la Bourse, a remporté l'année dernière le prix Rhône-Alpes Deloitte Technologie Fast 50 pour la progression canon de son chiffre d'affaires ( 80 % en 2008).

 

Ce chiffre d'affaires n'est pas seulement tiré par la Régie publicitaire, mais aussi par les deux autres pôles d'activités de la société : l'édition et l'acquisition de trafic qui offrent assurément de solides synergies.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publiée le 08 juin 2009 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 08 juin 2009
Figure dans les rubriques
L'article du jour
News


HAUT