Naissance du 1er Observatoire de la franchise en Rhône-Alpes

Dominique Largeron


Ce nouvel outil, le premier de ce type en France permettra aux franchisés, grâce notamment à une géolocalisation des franchises existantes, d'effectuer les bons choix.
L'Observatoire a répertorié 3 125 points de vente identifiés de franchises en Rhône-Alpes employant près de 25 000 salariés. Un domaine en croissance soutenue.

Naissance du 1er Observatoire de la franchise en Rhône-Alpes

La franchise pèse d'un poids de plus en plus important dans la région Rhône-Alpes. Normal en définitive, sachant qu'un commerce ou une entreprise en franchise a huit chances sur 10 de perdurer au bout de cinq années d'existence, contre 5 sur 10 seulement pour un commerce indépendant. La franchise n'est pas loin de constituer une assurance tous risques (ou presque). En France, sans doute n'aime-t-on pas trop le risque : l'Hexagone constitue le premier pays d'Europe en termes de franchises.
De Feu Vert à la Vie Claire, en passant par Point S ou par le tout dernier en date « Magasin éphémère », lancé par les Lyonnais Bruno Poncet et Edouard de Jandin, les franchiseurs à la tête de réseaux de plus ou moins grande importance, sont très nombreux en Rhône-Alpes. Au total, les franchises emploient près de 25 000 salariés dans la Région !

Près de deux cents candidats franchisés frappent chaque année à la porte de la CCI de Lyon. Il manquait à cette dernière un outil pour pouvoir répondre à toutes les questions de ces entrepreneurs.
Ce nouvel outil sera présenté  le 7 octobre lors du Forum de la Franchise organisé par la CCI de Lyon : il s'agit d'un Observatoire de la franchise en Rhône-Alpes. Il a été mis en place en collaboration avec l'Agence d'urbanisme, la BP2L et la Fédération Française de la Franchise (FFF).
Ce nouvel outil offre notamment une cartographie synthétisée et rendue exploitable des points de vente de franchise, ville par ville.

Pour Marc David, responsable du pôle création/TIC à la CCI de Lyon, cet Observatoire ne présente que des avantages : « Il permettra d'apporter un éclairage aux porteurs de projets de franchise, d'offrir une information locale aux franchiseurs, de donner des éléments de comparaison et enfin d'établir des comparatifs entre agglomérations. »

Cet Observatoire montre qu'il existe encore un potentiel de développement pour les franchises dans l'agglomération lyonnaise qui figure dans le Top 3 des agglomérations les plus recherchées pour l'implantation d'une franchise. Il n'existe, si l'on en ose dire que  825 points de vente en franchise dans le Grand Lyon. Ils sont un peu plus de mille (très précisément 1 041) dans le Rhône.
Sur l'ensemble de la Région Rhône-Alpes, on compte 329 réseaux sur un total de 1 500 réseaux dénombrés en France. C'est l'alimentaire qui prédomine avec 788 points de vente, contre 730 en non alimentaire et 702 dans les services. A noter que les services à la personne, là encore, sont en plein essor.

La franchise qui dans la période actuelle constitue un moteur de reconversion professionnelle, ne souffre pas de la crise ou en tout cas moins que le commerce indépendant, assure Chantal Zimmer, déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise.

A une période où les banques sont encore plus frileuses que d'ordinaire, la franchise offre encore la possibilité de voir son banquier vous accueillir avec le sourire. « La franchise est le mode d'entreprise le plus rassurant qui soit », assure Bruno Pons, directeur du marché des professionnels à la Banque Populaire Loire et Lyonnais.  Une fois leur dossier accepté par le franchiseur, après sélection, les franchisés n'ont pas trop de mal à emprunter auprès des banques. Ce qui explique que l'apport personnel moyen reste  encore relativement modeste : de l'ordre de 70 000 euros, en moyenne. Ce qui explique l'important nombre de candidats à l'ouverture d'une franchise. A condition d'être sélectionné par des franchiseurs de plus en plus exigeants face à cet intérêt de plus en plus marqué pour cette forme de commerce qui, grâce à la transmission des savoir-faire, limite les risques d'échec.

Photo : L'alimentaire tire la franchise en Rhône-Alpes, a fortiori lorsqu'il est bio. Ce qui explique la croissance du franchiseur lyonnais « La Vie Claire » dirigé par Regis Pelen.

Publiée le 05 oct. 2009 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 05 oct. 2009
Figure dans les rubriques
Franchise, enseignes
News
L'article du jour


HAUT