Rhône-Alpes : les professionnels du logiciel libre se fédèrent

Dominique Largeron

Le marché de ce qu'il est convenu d'appeler désormais le « libre » croît de 30 % l'an. Pour des raisons éthiques, mais aussi économiques, rien d'étonnant si de nombreuses entreprises informatiques ont pris le train en marche. Ce développement rapide vient d'amener la création de PLOSS, une association qui s'est donné pour but de fédérer toutes les entreprises créées autour du logiciel libre. Elle regroupe déjà 50 % des entreprises l'ayant adopté en Rhône-Alpes.

Rhône-Alpes : les professionnels du logiciel libre se fédèrent

Le logiciel libre connaît un engouement grandissant. Son utilisation croît au rythme de 30 % l'an. En pleine crise, l'année dernière, la croissance n'a que peu faibli : + 25 % !

Plusieurs associations de défense se sont créées dans le passé pour combattre les brevets logiciels à l'instar de l'APRIL ou de l'AFUL, mais aucune encore ne fédérait les SSII créées en Rhône-Alpes autour du « libre ». C'est fait. Ou plutôt ce sera bientôt fait puisque l'assemblée constitutive doit se dérouler d'ici quelques semaines. Une vingtaine d'entreprises (2) employant de 2 à 300 salariés ont déjà annoncé qu'elles adhéreraient. Elles représentent déjà près de la moitié des SSII régionales gravitant autour de la révolution informatique initiée en 1991 par un certain Linus Torvalds...

Lancée dans la foulée de l'association similaire parisienne, cette association a été baptisée PLOOS (1) Rhône-Alpes. Patrick Benichou, un de ses principaux promoteurs, probable futur président, est le Pdg d'OpenWide, une SSII présente à la fois à Paris et Lyon. « J'avais participé à la création du PLOSS Ile de France. Il m'a semblé nécessaire de mettre en place la même association en Rhône-Alpes », explique Pierre Benichou.

Pour le Pdg d'OpenWide, il s'agit « d'abord de regrouper les acteurs économiques, en l'occurrence les entreprises qui partagent les même valeurs : dans le strict respect des licences et des contributions. » Et d'ajouter : « L'objectif est de poursuivre le cercle vertueux du logiciel libre ».

Mais outre le caractère déontologique de cette association, celle-ci procède aussi de raisons plus rationnelles : « On parle du logiciel libre en général, mais il faut bien comprendre qu'il existe en fait près de 200 000 logiciels autour du libre. Les différentes entreprises de service qui se sont créées autour le sont sur des niches de marché. Il s'agit de petites entreprises qui répondent à des besoins très spécifiques. Lorsqu'on leur demande d'autres compétences que les leurs, elles doivent faire appel à des consœurs. L'association a donc aussi pour but de nous permettre de travailler en réseau », explique Patrick Benichou.

Le PLOSS Rhône-Alpes participe ainsi à structuration au plan national de l'écosystème économique du logiciel libre. Il figure ainsi parmi les dix associations présentes au sein du Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) qui constitue l'instance représentative des associations et groupements d'entreprises du libre dans l'Hexagone.

Les responsables du PLOSS aimeraient aussi que cette initiative offre une reconnaissance plus large de l'écosystème du libre en Rhône-Alpes, tant de la part des donneurs d'ordres que des administrations, mais également des filières de formation. « Les différentes filières de formation informatique, n'ont pas suffisamment anticipé le boom du libre. Nous avons beaucoup de mal à recruter, voire même tout simplement à trouver des stagiaires », déplore Patrick Benichou.

Désormais représentatif, le PLOSS permettra au monde du « libre » de figurer en tant que tel au sein du cluster Edit qui, en Rhône-Alpes, regroupe les éditeurs de logiciels.

Pour Patrick Benichou, aucun doute : «  le libre est en train d'accéder à une certaine maturité et de se professionnaliser. »



(1) PLOSS provient de FLOSS, acronyme de « Free/Libre and Open Source Software », le « P » signifiant Paris, l'association rhônalpine ayant été créée juste après celle de la capitale, elle a conservé les même initiales.

(2) Adosis, Alinto, Axolys, Comtinus, CoreXPert, DotRiver, ED3L, Era-novo, FLET, Libra Linux, Neary Consulting, OpenWide, oXfoZ, Sisalp, Smile, StarXpert, OpenGo, Telnowedge, Ubikis, VIC, Xlinfo.

Voir le site de ploss-ra
Publiée le 22 mars 2010 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 22 mars 2010
Voir aussi ...
APRIL

Pionnière du logiciel libre en France, l'April, constituée de 5440 adhérents (4984 individus, 456 entreprises, associations et organisations), est depuis 1996 un acteur majeur de la...

lire la suite...
Logiciel libre

Selon la définition donnée par le GNU ( source http://www.gnu.org/) l'expression « Logiciel libre » fait référence à la liberté pour les utilisateurs d'exécuter, de copier, de distribuer,...

lire la suite...
Figure dans les rubriques
L'article du jour
News


HAUT