Le Grand Lyon vote un budget 2010 orienté vers l'investissement

« C'est un budget comparable à celui de 2009 : orienté vers l'investissement. Cela va permettre de conforter la reprise économique. Mais il est probable, avec l'incertitude pesant autour de la taxe professionnelle que dans les budgets suivants, l'investissement ne pourra pas peser aussi lourd. »

Pour Jacky Darne, vice-président chargé des finances au Grand Lyon, les communes de la communauté urbaine vont bénéficier en 2010 de 445 millions d'euros d'investissement contre 395 millions d'euros en 2009. Un effort permis par des recette en hausse de 2,71 % à 1,12 milliard d'euros, tandis que les dépenses de fonctionnement ont évolué un peu moins vite : + 2,36 %. A noter que si la taxe d'enlèvement des ordures ménagères ne sera pas augmentée, celui concernant le foncier des entreprises croîtra de 3,8 %, rapportant 4 millions d'euros.

Un budget voté lors de la séance du Grand Lyon du lundi 11 janvier.

A quoi sera utilisé cet investissement ? « au soutien à l'économie et à la réalisation de logements qui se construisent à un rythme soutenu » se félicite Jacky Darne. Parmi les chantiers qui devraient bénéficier de ces 445 millions d'euros : les berges de Saône, la rénovation de l'Hôtel Dieu (si le dossier avance assez vite), de nombreux travaux de voirie, parmi lesquels la mise en accessibilité desdites voiries pour les handicapés, etc.

Ce budget a enfin été marqué, depuis le 1er janvier 2010, par l'arrivée d'une nouvelle compétence au sein du Grand Lyon : le tourisme, tant celui d'agrément que celui d'affaires. Le Grand Lyon va verser à l'Office du tourisme une subvention de fonctionnement de 4,1 millions d'euros et d'équipement de 140 000 euros. Les ressources de la taxe de séjour (3,2 millions d'euros) « seront intégralement affectées à des actions de développement et de promotion touristique », assure Gérard Collomb, président du Grand Lyon. Soit au total, un peu moins de 6 millions d'euros dévolus à la promotion du tourisme de Lyon et de son agglomération.

De quoi conforter le positionnement du Grand Lyon dans le domaine du tourisme d'affaires. Le Bureau des congrès et des salons de l'Office de tourisme a gagné 152 000 "journées congressistes" supplémentaires.







Publiée le 12 janv. 2010 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 12 janv. 2010
Figure dans les rubriques
Les brèves du jour


HAUT