Pollutec : pour Saint-Gobain la fonte est moderne et écolo

Michel Deprost/Enviscope

Saint Gobain Pont à Mousson démontre les performances environnementales d'un matériau ancien, la fonte, produite en Lorraine.

Pollutec : pour Saint-Gobain la fonte est moderne et écolo

« Il y a peut-être un peu de matière des canalisations de Versailles dans ces tuyaux Blutop ». Claude Imauven, Directeur général Adjoint de la Compagnie de Saint-Gobain, Directeur du Pôle Produits pour la Construction, Pdg de Saint Gobain PAM (Pont à Mousson) ne peut mieux prouver que la fonte, matériau ancien, est un matériau d'avenir.

Il l'a rappelé ce mercredi lors d'une conférence de presse sur le stand de l'entreprise, dans le cadre de Pollutec. Saint-Gobain PAM présentait le bilan de la ligne BLUTOP, des tuyaux en fonte mis sur le marché il y a deux ans. Ces tuyaux en fonte ductile, recouverts d'un revêtement de couleur bleue, possède plusieurs caractéristiques intéressantes sur le plan de l'environnement.

La fonte est indéfiniment recyclable. Produite par première fusion en haut fourneaux ou à partir de ferrailles, la fonte de Pont à Mousson est un matériau ancien qui a bénéficié de progrès récents. L'analyse du cycle de vie des canalisations (les plus anciennes ayant 300 ans) confirme une longévité exceptionnelle sans altération des caractéristiques mécaniques.

L'exploitation est aussi économe en énergie. Les canalisations anciennes, sont inertes chimiquement, non toxiques, et ne nécessitent pas de filière spécialisée. Elles sont broyées en « écailles » pour être fondues. Le revêtement intérieur en Zinalium accroit la durée de vie. PAM ne se prive pas d'aligner les arguments face aux produits à base de molécules fossiles comme le Polyéthylène pour le PVC.

Saint-Gobain Pont à Mousson a aussi réalisé des progrès ces dernières années au niveau de la quantité de matière et de l'énergie consommée lors de la production. A performances égales, à sécurité identique, la quantité de matière a été réduite de 66% entre un tuyau classique et un tuyau Blutop. Et en 15 ans Saint-Gobain a réduit de 33 % la consommation d'énergie pour la production des tuyaux.

Le bilan pour les émissions de C02 est sans appel : un kilo de polyéthylène pèse 2500 gramme d'équivalent CO2, un kilo de PVC 3200 grammes alors qu'un kilo de fonte (Natural 200) en représente 2319. Les économies d'énergie se retrouvent aussi au niveau du pompage puisque les dimensions plus grandes permises par la fonte, autorisent des économies d'énergie. Et la fonte réduit les défaillances.

La Compagnie met en avant le bilan carbone avantageux de tuyaux sortant des hauts fourneaux lorrains : 2 kilos d'équivalent CO2 contre 39 kilos pour des tuyaux fabriqués en Chine. Enfin, les tuyaux en fonte peuvent être enfouis dans le terrain du déblai. Bref, la fonte a de l'avenir.

Michel.deprost@enviscope.com

Publiée le 04 déc. 2010 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 04 déc. 2010
Figure dans les rubriques
Les brèves du jour


HAUT