Rhône-Alpes : 3 228 chômeurs de plus en janvier (+ 1,3 %)

Comme au plan national, aucune amélioration n'a été constatée en janvier dernier sur le plan de l'emploi en Rhône-Alpes. Pire, la hausse est plus importante dans la région que dans l'Hexagone.

La région comptait ainsi au mois de janvier dernier très précisément 253 363 chômeurs, à la suite d'une hausse du nombre de demandeurs d'emploi de 1,3 % sur le mois (+ 0,7 % dans l'Hexagone). Sur un an, la hausse s'établit à 19,1 %, contre + 16,1 % seulement au plan national.

Ceci pour les chômeurs de catégorie A, c'est-à-dire n'ayant aucune activité. En prenant en compte les chômeurs dotés d'une activité partielle ou en formation (catégories A, B et C), le nombre total de chômeurs est beaucoup plus élevé : 356 492. En revanche pour ces derniers, la hausse ne s'établit qu'à 0,5 % (soir + 1 837 personnes). Sur un an, la hausse s'établit à 18,8 %.

C'est en Savoie (+ 3,5 % !) et en Haute-Savoie (+ 1,7 %) que la hausse du chômage est la plus importante, l'Isère (+ 1,1 %), le Rhône (+ 1,2 %) et la Loire (+ 1,2 %) étant proches de la moyenne régionale.

La hausse du chômage est importante, mais ramenée à la situation bien pire que l'on a connue il y a un an, l'amélioration, si elle n'est pas suffisante est sensible : les entrées à Pôle Emploi pour fins de missions d'intérim ont reculé de 40 %, les licenciements économiques de 22 % et les fins de CDD de 9,5 %.

Enfin, les offres d'emplois collectées par Pôle Emploi ont augmenté de 10,1 % sur un an. Bien insuffisant cependant pour enrayer le chômage après l'effondrement constaté il y a un an, au plus fort de la crise.

Publiée le 26 févr. 2010 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 26 févr. 2010
Figure dans les rubriques
Les brèves du jour


HAUT