Edito

Le débat énergétique est ouvert au niveau national. Mais paradoxe pour une Région qui met en avant sa position de première région énergétique, il n’est pas ouvert dans l’assemblée politique de la Région.


lire la suite...> voir tous les éditos
Vidéo Environnement
Serge Miltchleff, parcours de l'autodidacte électrique Diffuselec

Serge Miltcheff, PDG de Diffuselec, entreprise de 250 salariés située à Ambérieu d'Azergues, est interviewé par Dominique Largeron pour Lyon-Entreprises.com & Enviscope.com. Il relate les étapes de son parcours personnel pour le conduire à la tête du groupe qu'il dirige depuis 35 ans.

lire la suite...
> Voir toutes les vidéos

La société grenobloise Soitec se diversifie dans le photovoltaïque

Dominique Largeron

Le leader mondial du silicium sur isolant (SOI) qui permet notamment de diminuer de manière importante la consommation d'électricité des consoles de jeux vidéo ou des téléphones portables vient de prendre le contrôle, pour 44 millions d'euros, de l'Allemand Concentrix Solar.
Avec ce rachat, Soitec engage sa première grande tentative de diversification en se positionnant sur une technologie prometteuse car compétitive.

La société grenobloise Soitec se diversifie dans le photovoltaïque

Jean-Jack Queyranne, le président du Conseil régional Rhône-Alpes qui vient de faire voter par son assemblée 35 millions d'euros en faveur de la filière photovoltaïque régionale ne doit pas regretter son geste.

La filière déjà importante  car marquée par la présence de plusieurs fabricants de panneaux solaires et de l'Institut national de l'énergie solaire (Ines à Chambéry), va accueillir un nouvel acteur, Concentrix Solar, en provenance de la ville de Fribourg en Allemagne que vient d'acquérir Soitec.

On attendait Soitec, le leader mondial du silicium sur isolant, sur un autre domaine en vogue, les LED (diodes électroluminescentes) ; le voilà qui surgit sur un autre terrain : le photovoltaïque.  Il est vrai qu' André-Jacques Auberton-Hervé, le créateur et Pdg de cette société de 213 millions d'euros de chiffre d'affaires vient de faire une belle opération  : il s'agit de l'un des tout premiers fournisseurs mondiaux de systèmes photovoltaïques à concentration (CPV).

Concentrix Solar est en effet doté  d'une technologie prometteuse sur ce marché du solaire en pleine expansion. Une technologie qui s'applique plus particulièrement aux centrales solaires destinées à produire de l'électricité industrielle.

Le système breveté que cette société germanique a mis au point concentre près de 500 fois l'énergie du soleil sur des cellules photovoltaïques à faible surface, mais à haut rendement. Il est déjà installé sur plusieurs centrales et sites en Italie, Corée et aux Etats-Unis.

On imagine l'intérêt : dans un domaine actuellement fortement concurrencé par les industriels chinois avec chute des prix à la clef, le brevet de Concentrix Solar permet de réduire le coût en matériaux utilisés, de l'ordre de 10 à 20 %, en fonction de l'emplacement de l'installation.

Cette technologie permet d'atteindre un rendement de 25 %, soit pratiquement le double des rendements des plaques photovoltaïques obtenus à l'aide des technologies en silicium traditionnelles.

Qui plus est, « la solution mise au point par Concentrix Solar que nous estimons être la meilleure, présente d'exceptionnelles synergies avec les technologies de Soitec », se félicite le Pdg de Soitec. Il est vrai que sa société, basée à Bernin, près de Grenoble, dispose de solides équipes de Recherche et Développement, une R&D qui représente 11 % du chiffre d'affaires.

La meilleure recherche s'effectue aussi en réseau : dans le même temps, le Pdg de Soitec a signé une alliance technologique avec l'Institut Fraunhofer des Système Energétiques Solaires (ISE), le partenaire et la société à l'origine de Concentrix Solar dont elle constitue un essaimage et le CEA-Leti à Grenoble.

Pour acquérir Concentrix Solar, André-Jacques Auberton-Hervé a déboursé 44 millions d'euros pour 80 % du capital de cette société, avec possibilité d'acheter les 20 % restants à partir du 1er janvier 2012.

A l'annonce de cette acquisition, le cours de l'action Soitec coté sur l'indice des valeurs régionales a gagné près de 3 %, frôlant les 10 euros, soit une hausse de 210 % depuis le début de l'année !

Photo : André-Jacques Auberton-Hervé, Pdg de Soitec, « d'importantes synergies en perspective. »





Publiée le 18 déc. 2009 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 18 déc. 2009
Figure dans les rubriques
Actus, Bourse, Fonds d'investissements, Levée de fonds
Photovoltaïque, énergie solaire
News
L'article du jour


HAUT