JFB Médical - Magnomega

ARTICLES

ARTICLES

Magnothérapie ou Magnomegathérapie en kinésithérapie


« mains libres 1984 »
Henri-Jean WAGNER *   Jean-François BERTHET **


Bio-Informatique


De nombreux chercheurs publient actuellement sur ce sujet. L'information, élément indispensable au fonctionnement des sociétés modernes, a été utilisée dès l'apparition du premier être unicellulaire.


Cette apparition n'a pu se faire que grâce à la conjonction de conditions adéquates, conséquences de la modification lente de l'environnement géophysique au cours des millénaires. Cet être unicellulaire a dû s'adapter aux variations de cet environnement, la non-adaptation, face à son homéostasie signifiant la non-survie face à l'agression externe.


Puis, de façon à mieux vivre, à mieux intégrer les informations, il est devenu pluri-cellulaire afin d'organiser une hiérarchisation que nécessite à son tour un échange d'informations et d'inter-relations, donc une organisation vers un but de survie et de reproduction. Ces « organismes » avaient inventé la bio-cybernétique et le traitement de l'information vitale et bio-informatique.


Les recherches effectuées par le Docteur Dan Constantinescu ont montré l'action que les champs magnétiques pulsés de basse fréquence pouvaient avoir sur les systèmes d'autorégulations de l'organisme vivant entant que vecteur d'informations binaires.


Lorsque nous sommes passés, il u a huit ans, aux applications pratiques dans le domaine de la rééducation fonctionnelle, le scepticisme a été de rigueur malgré les résultats obtenus. Nous avons alors mis en œuvre différents systèmes de contrôle (vidéo, photo, statokinésimétrie, électroencéphalographie, électromyographie, etc. …) permettant d'objectiver les effets de cette thérapie informationnelle sur l'homme dans les domaines de la rhumatologie et de la traumatologie, mais également dans celui des affections classées « irrécupérables », notamment en neuropathologie.


L'association Redebima (Association pour la recherche et le développement de la biologie informatique et de la magnothérapie, régie par la loi de 1901) est destinée à regrouper l'ensemble des kinésithérapeutes et médecins qui désirent continuer la recherche dans ce domaine. Outre un symposium annuel, ils disposent de deux centres de recherches, de diagnostics, traitement et formation, un à Roubaix et l'autre à Paris avec banque de données informatique et liaison directe des cabinets pas ordinateurs.


Redebima assure également, sous dorme de séminaires, la formation théorique et pratique des thérapeutes à raison de cinq sessions annuelles. Cette formation est indispensable pour la bonne compréhension de ce nouveau système de rééducation fonctionnelle.


Matériel et méthode


Nous utilisons en pratique courante les champs magnétiques pulsés à basse fréquence (à ne pas confondre avec les ondes électromagnétiques types ondes courtes pulsées) tant pour leur action locale que pour leur utilisation rééquilibrante au niveau de la posture et de la répartition du tonus musculaire dans la globalité du corps humain. Les champs magnétiques utilisés sont spécifiques et émis par un générateur, le magnobiopulse, délivrant des signaux respectant les fréquences oscillatoires biologiques de 12 à 360 pulsations/seconde et de 6 à 60 Gauss. Ils sont non homogènes et de forme toroïdale.


Deux types d'actions sont à considérer : la première au niveau des centres intégrateurs de l'information (substance réticulée, bulbe, etc. …) par application dur la nuque et le vertex d'une fréquence de 12 pulsations/seconde à 6 Gauss en décubitus dorsal. Il est obtenu après 10 à 15 minutes un état de relaxation psychotonique par battement de fréquence (la fréquence alpha peut osciller entre 8 et 14 P/S).


Les observations relevées et contrôlées notamment par les travaux effectués dans le cadre du CNRS ont montré une action tout à fait intéressante au niveau de la spasticité musculaire par hyperactivité gamma, ainsi que sur la régulation du tonus postural de l'ensemble du corps.


La seconde action consiste à agir au niveau de la coordination des chaînes musculaires et des systèmes agonistes-antagonistes par l'intermédiaire des propriocepteurs (fuseau neuro musculaire, Golgi, Ruffini, etc. …).


Le signal émis est binaire de même que le signal nerveux (dépolarisation-repolarisation). Suivant les fréquences utilisées, il est possible de réactiver les systèmes proprioceptifs générateurs d'information (système Feed-back) et donc d'agir sur la cybernétique de la posture et du mouvement.


Mais avant tout traitement, et quelle que soit la pathologie du sujet, un examen global approfondi s'impose.


De là va découler la démarche thérapeutique que sera toujours orientée vers la recherche d'une amélioration de la qualité de la génération de l'information à l'intérieur du corps.




Appareil magnomega classic et ses deux émetteurs spécifiques


Applications thérapeutiques



  • Action au niveau du système nerveux central


Le système nerveux central assura la gestion informatique de l'ensemble des informations circulant à l'intérieur du corps. Des perturbations peuvent se produire au niveau de l'intégration de ces informations. On applique donc un signal de fréquence 12 à 6 Gauss au niveau du cerveau (relaxation psychotonique) pendant 10 à 15 minutes (onde α) ce qui en plus apporte au patient (stressé par sa pathologie) un état de calme et de détente.



  • Action globale dynamique


Selon la procédure dite du « schéma de traitement de base », nous passons ensuite en revue l'ensemble des fonctions musculaires et articulaires du corps afin de rééquilibrer le tonus des différentes chaînes musculaires, d'améliorer leur inter-relations et de récupérer le plus d'amplitudes possibles, éliminant ainsi les compensations mises en place par l'organisme pour lutter soit contre une algie soit contre un déséquilibre.


 



  • Action locale


Si nécessaire, nous approfondissons l'action au niveau d'une algie résiduelle, généralement conséquence de perturbations inter-relationnelles neuro-musculaires, par application d'une fréquence anti-inflammatoire de 100 P/S 60 Gauss ou cicatrisante 12 P/S 60 Gauss.


Si l'algie a pour origine un dysfonctionnement proprioceptif, il faudra agir à ce niveau en sollicitant les différents propriocepteurs incriminés, en mouvement sous l'action de fréquence 460 P/S 60 Gauss ou 12 P/S 60 Gauss (spastiques).



  • Action en cicatrisation


La mal-cicatrisation ou la non-cicatrisation des tissus est une excellente indication de l'utilisation de la magnothérapie. Les temps de récupération sont très nettement améliorés. Le traitement consiste en une relaxation psycho-tonique, puis localement 100 P/S 60 Gauss 15 minutes, 12 P/S 60 Gauss 30 minutes, et selon les cas, application sur le foie 12 P/S 30 Gauss 10 minutes et 460 P/S 60 Gauss 15 minutes.



  • Action en traumatologie


Accélération des cicatrisations tissulaires et récupération rapide des amplitudes du mouvement par action équilibrante au niveau des chaînes musculaires.



  • Action en traumatologie


Contrairement aux idées reçues, la rhumatologie de posture est une des conséquences d'un dysfonctionnement informationnel de la cybernétique neuro-musculaire dont l'origine se situe souvent au niveau d'un déséquilibre central de cause traumatique (souvent associé à un statokinésigramme perturbé).


Nous devons donc traiter le corps entier comme exposé précédemment et ne pas perdre de vue la notion de douleur – alarme.


 



  • Action en neuropathologie


Voie royale de magnothérapie, la neuropathologie répond tout à fait à la notion de traitement de l'information, puisque l'ensemble de ces pathologies représente une atteinte à l'intégrité de la fonction informationnelle. Certaines affections réputées irrécupérables (SEP, myélites, hémiplégie ou paraplégies, maladie de parkinson, etc. …) ont pu être améliorées dans des proportions notables et parfois spectaculaires avec contrôles et enregistrement à l'appui. Il est bien évident qu'il faut posséder une technique très sûre pour s'attaquer à ce genre de problèmes, mais les résultats sont tels, le recul suffisamment important maintenant, que l'on peut dire qu'un grand pas a été fait vers ces maladies.


Conclusion


La magnothérapie, thérapie, informationnelle, utilisée sur les différentes pathologies nous permet d'obtenir des résultats très améliorés par rapport aux techniques conventionnelles à conditions de ne pas la considérer comme une physiothérapie, mais bien comme une nouvelle méthode de rééducation fonctionnelle pour laquelle le champ magnétique faible, pluridirectionnel, pulsé en basse fréquence apporte le langage de la communication.


Références et bibliographie



  • Travaux et Communications du Docteur Constantinescu (ex maître de recherches à l'institut de Physiothérapie et de Balnéothérapie de Bucarest).

  • Piret et Beziers : "La coordination motrice" Masson.



  • Jean Picat : "Psycho-Physiologie du système nerveux central" Ellipses.

  • Boris J. Dolto : "Le corps entre les mains".



  • H.J. Wagner : "La Vie médical" oct, 79.

  • Monsieur Yves Rocard.

  • A. Rescol, A. Bes, B. Guiraud-Chaumeil : "La Sclérose en plaques" Masson.

  • Redebima 18 av. Gustave Delory 59 ROUBAIX (20 24.88.89 20 rue Pigalle 75009 PARIS (1) 285.16.49).


* Vice-Président Redebima


** Kinésithérapeute attaché au Centre de Recherche Redebima, Paris

Prix : 0 EUR
Etat : neuf
Disponibilité : épuisé

Demandez un devis pour ce produit
Plus d'infos sur ce produit


HAUT