2000 acteurs du Digital en Rhône Alpes
> toutes les entreprises du Digital, numérique
Le Digital & Numérique en vidéos
Devenir une SMART ENTERPRISE ?
vidéo Visiativ sur comment devenir une Smart Enterprise

Visiativ accompagne les entreprises à devenir des #Smart Enterprise grâce à son métier d'éditeur d'une plateforme collaborative et sociale et grâce à son expertise autour de la plateforme 3D Expérience de Dassault Systèmes.

lire la suite...
Le DEVCOM 2014 en vidéo
Devcom Lyon en vidéo

La CCI de Lyon recevait cette année la 10ème édition du DevCom, le salon du développement commercial, du marketing et du e-commerce. Retours en image sur cet évènement incontournable du marketing digital lyonnais et plus particulièrement, sur une des "émissions" 

lire la suite...
Rentabiliweb : l'ex-avocat d'affaires lyonnais Jean-Baptiste Descroix-Vernier annonce à Lyon un changement de cap
Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Rentabiliweb

L'ancien avocat d'affaires lyonnais Jean-Baptiste Desroix-Vernier n'était pas revenu depuis huit ans dans la capitale des Gaules. Il a détaillé devant un parterre de financiers et de professionnels de la Bourse la nouvelle stratégie pour le moins ambitieuse qui l'amène à se développer hors du Web. Sa société cotée en Bourse et spécialisée dans les systèmes de paiement, Rentabiliweb, qui n'embauche que des ex-hackers est atypique, tout en ayant Bernard Arnault et François Pinault à son capitaL....

lire la suite...
> Voir toutes les vidéos
Définitions
Objet connecté / Internet des objets

On parle d’objets connectés pour définir des types d’objets dont la vocation première n’était pas d’être des périphériques informatiques, mais auxquels l’ajout d’une connexion Internet a permis d’apporter une valeur supplémentaire [...]

lire la suite...
Twitter

Twitter est un outil de microblogage géré par l'entreprise Twitter Inc. Il permet à un utilisateur d'envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets (« gazouillis »), sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Ces messages sont limités à 140 caractères [...]

lire la suite...
Le Microblogage

Le Microblogage permet à des internautes de publier des messages courts pour exprimer une opinion, donner un avis ou encore partager un contenu ou une information en temps réel [...]

lire la suite...
voir + de définitions
"#brèves" pour "fil d'infos"
LDLC.com désigné Service Client de l’Année 2015

Du 5 mai au 11 juillet 2014, Viséo Conseil, organisateur de l’Election du Service Client de l’Année, a testé la qualité et la réactivité du service Relation Clients de LDLC.com., soit 215...

lire la suite...
Le quartier Confluence devient connecté : lancement du guide et de l’application mobile "MyConfluence"

La SPL Lyon Confluence, aménageur du quartier de La Confluence vient de lancer de nouveaux outils destinés à proposer, au grand public et aux professionnels, deux nouvelles façons de découvrir...

lire la suite...
Affaire Facebook / Plus Belle La Vie : l'art délicat de l'usage des marques sur les réseaux sociaux
par Alexandre Nappey

Le jugement rendu par le TGI de Paris le 28 novembre 2013 met en lumière la complexité croissante pour les titulaires de marques de contrôler l'usage de celles-ci par les tiers sur les réseaux sociaux. Surtout lorsqu'il s'agit d'un usage en dehors de la vie des affaires, comme c'est souvent le cas pour les parodies ou les pages « fan ».

lire la suite...
voir toutes les brèves

Ante-création : cent projets d'entrepreneurs en herbe sélectionnés par « Lyon Start-up »

Dominique Largeron

Du site de crowdfunding pour l'entrepreneuriat féminin, aux montures de lunettes innovantes en passant par... l'adoption de poules par les particuliers : cent dossiers de projets de start-up ont été sélectionnés dans le cadre d'un nouveau dispositif d'ante-création d'entreprise. Le processus est lancé : sur combien de créations d'entreprises débouchera-t-il ? Suspens.

Ante-création :  cent projets d'entrepreneurs en herbe sélectionnés par « Lyon Start-up »Thomas Poizat qui prévoit de créer son entreprise au printemps. Son nom : « Roule ma poule ! ». En arrière plan, quelques-uns des entrepreneurs sélectionnés.

Le dispositif d'aide aux créations d'entreprise souffrait à Lyon d'un chaînon manquant : l'ante-création. Il ne s'intéressait pas aux créateurs d'entreprises qui ont un projet solide, une idée lumineuse ou qui ont découvert un marché de niche, mais ne l'ont pas encore concrétisé en créant leur start-up.

 Sachant la difficulté qui perdure en France pour créer son entreprise, cela signifiait qu'un certain nombre d'entrepreneurs passait entre les mailles du filet. Un entrepreneur accompagné dès ce stade de l'ante-création a beaucoup plus de chance d'aller au bout de son rêve entrepreneurial que celui qui reste livré à lui-même.

 D'où le lancement le 19 mai dernier sous l'égide de la Fondation pour l'Université de Lyon, avec l'appui du Grand Lyon d'un nouveau dispositif : « Lyon Start-up ».

 Celui-ci a alors lancé un appel d'offres aux entrepreneurs en herbe de l'agglomération lyonnaises, mais aussi de Rhône-Alpes et même de toute la France.

 Un total de 210 entrepreneurs a déposé un dossier, ce qui pour une « première », constitue un bon chiffre.

 Un jury de douze professionnels de l'accompagnement et de chefs d'entreprises

 Un jury de douze professionnels de l'accompagnement public et privé et d'entrepreneurs a ensuite sélectionné parmi ces dossiers, cent entrepreneurs, présentant les projets semblant les plus pertinents : ceux qui ont le plus de chance de se muer en entreprise et en emplois.

 Les cent premiers lauréats-il y en aura d'autres tout au long du processus- ont été réunis le 10 septembre au sein de la Halle 24 du Pôle Pixel à Villeurbanne.

 L'occasion pour eux d'entendre Benoît Ducret, chef de projet de Lyon Start-Up présenter le dispositif et tous les avantages qu'il représente, mais aussi d'ouïr des chefs d'entreprise qui ont déjà un beau parcours entrepreneurial, tel que Jean-François Geolier, président de « 1001 repas » ou Nicolas Davy, co-fondateur « Iperlink », tout deux parrains de l'opération, qui leur ont donné leurs premiers conseils.

 Les prochaines étapes de ce dispositif se traduiront, du 22 au 25 septembre, par une formation à l'entrepreneuriat innovant à EM Lyon.

Ensuite, le 8 octobre, les cent candidats assisteront à une première « Mentor session » avec Thibault Hanin, co-fondateur de la société Synthesio qui tentera à son tour de leur inoculer une partie de son savoir en matière de création et de développement d'entreprise.

 « Le numérique représente 50 % des projets »

« Parmi les dossiers que nous avons sélectionnés, 80 % proviennent du Rhône, 10 % de Rhône-Alpes et les 10 % restants proviennent du reste de la France. Le numérique représente près de 50 % des projets choisi par le jury », décrit Benoît Ducret, le chef de projet Lyon Start-Up.

 Parmi les projets numériques : des sites Web, des applications, des jeux vidéo, des objets connectés. Ainsi par exemple : un projet porte sur la collecte de données des visiteurs d'un point de vente, un autre propose un site de vente de places de cinéma, un autre sur une application pour le stockage de tickets de caisse, voire encore un site de crowdfunding de l'entrepreneuriat féminin.

 Pour la moitié restante, les propositions sont pour le moins très variées. Cela va d'un nouveau process de fabrication de hoummous industriel, aux pots de fleurs biodégradables, en passant par...l'adoption de poules par les particuliers !

 « Roule ma poule ! »

 A l'origine de ce dernier projet -futur nom de la société : « Roule ma poule ! », Thomas Poizat qui demeure à Courtenay dans le Nord-Isère.

 Cet ingénieur de 34 ans qui travaillait auparavant chez Renault Trucks à Vénissieux est en train de mettre au point un poulailler à la fois design et pratique, « en rupture totale avec les poulaillers en bois que l'on trouve partout » que sa future société proposera aux particuliers disposant d'un jardin, fut-il petit.

 « Songez qu'une poule est une vraie recycleuse sur patte : elle consomme 150 kg de déchets par an ! », lance Thomas Poizat.

 L'originalité de son projet : « Mon innovation se situe dans le service : contre un abonnement, le particulier reçoit sa ou ses poules et son kit complet. Si un jour il veut arrêter, nous reprenons le tout... » Il recherche des familles pilotes pour tester ses produits.

 D'ores et déjà ce futur chef d'entreprise pense avoir trouvé un bénéfice concret en n'étant plus seul, mais suivi par des professionnels de l'accompagnement et par ses pairs, entrepreneurs en herbe- « nous échangeons déjà beaucoup entre nous», se félicite-t-il-et en étant sélectionné pour bénéficier de dix jours de formation au sein de l'accélérateur de start-up d'EM Lyon.

 Il prévoit de créer son entreprise au printemps 2015.

Publiée le 14 sept. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Actualité du Digital & Numérique
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT