Edito

Il faut bien le reconnaître. Jusqu'à présent, les vins intitulés "bio"...ne l'étaient pas. La labellisation verte ne portait que sur les raisins, ce qui n'était pas si mal que ça, mais pas sur...


lire la suite...> voir tous les éditos
Actus et communiqués de presse
Producteurs de vin par région
> tous les producteurs
Prestataires filière vin
> tous les prestataires filière vin
Le vin en vidéo
Soluvin au guidon du Royal Racer : une soirée pétillante

Tous se sont retrouvés autour du buffet pour déguster « avec modération » les différentes cuvées Ruinart, proposées par Soluvin

lire la suite...
> voir toutes les vidéos

CAVE DE BISSEY

Classification des vins de Bourgogne

Alain Launay, Oenologue

Avec à peine 5% de la surface en appellation controlée en France, la Bourgogne compte plus de 25% du nombre d’appellations ; ceci illustre bien la complexité de ce vignoble, ou une incroyable diversité de terroir va définir les vins, puisqu’on est sur du mono cépage aussi bien en rouge qu’en blanc. Alors pour s’y retrouver, il est important en premier lieu de connaitre le système de classification des vins.

La classification des vins de Bourgogne

La Bourgogne a défini quatre niveaux de classification

Au bas de la pyramide, les appellations régionales (23 au total)

Régionales comme Bourgogne (blanc, ou rouge), ou sous régionales, comme côte Chalonnaise, ou Côte de Beaune, ou encore côte de Nuits, voire hautes Cotes de Beaune, ou de Nuits, elles représentent la moitié de la production de la Bourgogne

Les vins, à condition de respecter les cépages autorisés (Pinot Noir pour les rouges, et Chardonnay pour les blancs, peuvent être produits n’importe ou sur la région, ou sous région concernée.

Deuxième niveau, les appellations villages
(44 au total), pour 38% de la production totale

Givry, Chassagne Montrachet, Meursault, Pommard, Aloxe Corton, Nuits St Georges, Vosne Romanée, ou Gevrey Chambertin, pour ne citer que les plus connus, sont des villages. Autour de ces villages, une zone a été définie à l’intérieur de laquelle les vins vont pouvoir porter le nom du village.

Troisième niveau, les premiers crus.
(640 à ce jour sur l’ensemble de la bourgogne) pour 10% de la production totale

Toujours autour des villages, des parcelles de vignes (appelées en Bourgogne : climats) ont été identifiées comme plus qualitatives, et peuvent porter l’appellation 1er cru.

Sur l’étiquette figurera donc après le nom du village, la mention 1er cru, si les raisins proviennent de

Différentes vignes classées en premier cru, ou le plus souvent 1er cru, avec le nom du climat, si les raisins proviennent seulement de cette parcelle. Exemple : Mercurey 1er cru « Sazenay » Pommard 1er cru « les Rugiens », ou encore Gevrey Chambertin « Clos Saint Jacques »

Dernier niveau de classification : les Grands crus (33 au total)

Ils représentent à peine 2% de la production de la Bourgogne, et correspondent aux terroirs les plus prestigieux. Les grands crus blancs sont sur la côte de Beaune (Montrachet, Chevalier Montrachet, Batard Montrachet, Corton Charlemagne……..), ou sur Chablis. Les grands crus rouges, à l’exception de Corton, sont sur la côte de Nuits (Romanée Conti, Echezeaux, Clos de Vougeot, Chambertin……..)

Il n’y a des grands crus que sur quelques villages de la côte. Des villages réputés comme Pommard, Beaune, ou Nuits Saint Georges ont beaucoup de premiers crus, mais pas de grands crus. On peut par contre sur le même village retrouver les quatre niveaux d’appellation.

Exemple sur Puligny Montrachet, vous pouvez trouver des vins en appellation Bourgogne blanc (premier niveau), de vins en appellation Puligny Monrachet (deuxième niveau), des 1er crus,(exemple Puligny Montrachet 1er cru Folatières), ainsi que des grands crus (exemple Chevalier Montrachet)

Il est important de connaitre la classification, car c’est dans une large mesure elle qui défini le prix des vins. Sur le même secteur géographique, une appellation village se vend plus cher, qu’une appellation régionale, mais moins cher qu’un premier cru, et à fortiori qu’un grand cru.

Par contre, vous l’aurez compris, cette classification basée sur le terroir correspond à une notion de potentiel qualitatif.  Un premier cru est théoriquement meilleur qu’un village, mais n’a pas la complexité d’un grand cru.

Même si cette hiérarchisation des terroirs, essentiellement issue du travail d’observation très précis réalisé par les moines cisterciens n’a jamais été remise en cause, il ne faut pas négliger le rôle du vigneron et du vinificateur.

Autrement dit, vous pouvez prendre plus de plaisir avec un vin d’appellation village produit par un vigneron de talent, ou une coopérative qualitative, qu’avec un premier cru plus couteux mais pas élaboré avec le même soin.

Même s’il est à l’origine de quelques uns des plus grands vins au monde, le cépage Pinot Noir est un cépage difficile à travailler donnant naturellement peu de couleur, et ne supportant pas la dilution, c’est pourquoi même si le terroir est Prépondérant, la manière dont il est travaillé reste importante.

Alain Launay, Oenologue
www.vinextenso.com

A découvrir la gamme des Bourgognes de la cave de Bissey
Publiée le 30 juin 2014 par FOULSHAM Eric. Mis à jour le 08 juil. 2015
Figure dans les rubriques
CAVE DE BISSEY
Oenonews
VIP dans le domaine du vins
Infos des VIP


HAUT