Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les professionnels, premiers concernés : lancement de la “Zone Faibles Emissions” dans le Grand Lyon

A l’occasion de l’annonce du budget 2019 de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld a présenté le projet « Zone Faibles Emissions ». Projet destiné à réduire considérablement la pollution dans l’agglomération lyonnaise.

En mai 2018, la Commission Européenne avait décidé de renvoyer la France devant la Cour de Justice de l’Union Européenne en raison d’un non-respect des limites concernant les émissions de dioxyde d’azote (NO²). L’une des zones qui émet le plus de NO² est l’agglomération lyonnaise.

Afin de rectifier ce problème, la Métropole de Lyon souhaite mettre sur pied un projet qui s’inscrit dans la logique de la lutte contre la pollution en ville et de la recherche de solutions concernant la mobilité. Il s’agit de la création d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE).

Un projet qui englobera Lyon et les communes voisines

La Métropole estime que le trafic routier cause près de 60 % des émissions de dioxyde d’azote (NO²) dans la zone urbaine. Les véhicules principalement signalés sont les véhicules professionnels et les poids lourds.

Cette nouvelle zone sera créée dans l’objectif de limiter l’accès à ce type de véhicule, elle se composera des neufs arrondissements de Lyon ainsi que des communes voisines comme Caluire-et-Cuire.

La Métropole souhaite que 23 communes puissent rejoindre le projet, 20 d’entre elles se sont montrées favorables.

Le projet devrait commencer à prendre forme au début 2020 pour une mise en place définitive à partir du premier janvier 2021. Le budget alloué sera d’1 million d’euros sur les trois ans de mise en place du projet.

Un début de projet sur trois ans

Afin de réguler le trafic, les véhicules devront coller une vignette à leur voiture qui correspondra aux émissions polluantes qu’ils génèrent. Il s’agit d’une initiative gouvernementale, ces vignettes se nomment Crit’Air et sont classées sur une échelle de 5.

 La Métropole veut faire de 2019 une année dite « pédagogique », elle verra de nombreux essais pour tenter d’habituer les professionnels concernés. Les premiers panneaux feront leur apparition en février.

En 2020, l’accès à la zone deviendra interdit pour les poids-lourds et les véhicules utilitaires destinés au transport de marchandises non classés ainsi que ceux portant les étiquettes Crit’Air 4 et 5. Les amendes feront quant à elle leur apparition également en 2020. Celles-ci seront de 68 € pour les VU et de 135 euros pour les poids-lourds.

En 2021, l’accès sera interdit aux poids-lourds et aux VU portant les vignettes Crit’Air de 3 à 5 en gardant les mêmes règles pour les véhicules transportant de la marchandise.

 La Métropole souhaite instaurer une aide financière pour les PME de cette nouvelle zone « ZFE », elle leur permettra de louer ou d’acheter des véhicules de gaz naturel, électriques ou hydrogènes.

Cette initiative n’est pas encore bien accueillie par les communes du Grand Lyon, ni même par une partie des observateurs qui imaginent les problèmes que ce projet va  susciter notamment pour l’approvisionnement des marchés alimentaires pour ne citer qu’eux…