Théorie de résolution des problèmes d'invention-innovation

Théorie de résolution des problèmes d'invention et d'innovation

Acronyme russe = TRIZ

= Theory of inventive problem solving

Cette méthode à été définie en 1946 par un ingénieur de la marine Russe et seulement révélée en 1990 lors de l'éclatement du système soviétique.

Proche de l'analyse de la valeur elle est basée sur environ une quarantaine de principes.

Elle s'appuie aussi sur la gestion des connaissances, dans des domaines techniques, pour répondre à l'expression des besoins.

La méthode TRIZ est particulièrement destinée à faciliter l'analyse fonctionnelle pour aboutir dans des démarches de recherche et développement afin de créer de nouveaux produits, servir des exigences (Requirement) d'évolution de la qualité, etc.

La méthode s'attache essentiellement à :

- La résolution des problématiques quelles soit sur un système ou un produit ;

- La prévention des dysfonctionnements ;

- La veille (ex : Brevets) et la proposition de solutions techniques/technologiques.

Des logiciels spécifiques ont été développés pour favoriser la créativité dans une démarche de gestion projet. Il est ainsi plus aisé de poser et redéfinir le problème en identifiant les contraintes (39 paramètres) et contradictions, etc. pour aller vers une solution finale idéale.

Les applications aux domaines du génie industriel sont particulièrement adaptées aux activités mécaniques et notamment dans l'automobile et la machine outil.

Certaines aides peuvent permettre à des entreprises innovantes d'acquérir ces logiciels.

Voir aussi

6 sigma – DMAIC ; Aides ; Analyse FFPM ; CMMI ; Innovation ; Management de Projet ; Management des connaissances ; Management participatif ; Qualité ; Brevets ; SIAD ; Vielle ;

Figure dans les rubriques
Formation, enseignement, innovation, recherche
Innovation, invention
Management
Glossaire alphabétique


HAUT