Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

2015, pour Lyon et Rhône-Alpes, fut incontestablement l'année French Tech...

Le French Bashing à l'international ? Terminé. L'étranger, à commencer par les Etats-Unis vante le renouveau français. A l'origine de ce mouvement : le label French Tech auquel a su se raccrocher Lyon, Grenoble et Saint-Etienne et qui se révèle comme une formidable machine à dynamiser le numérique tricolore. Au plan national, comme international. Ce n'est pas fini.

2015, pour Lyon et Rhône-Alpes, fut incontestablement l'année French Tech...

Enfin un domaine où la France a pu briller au plan international ! Où elle a appris à tirer des dividendes comme on est en train de le voir au CES de Las Vegas où sont présentes vingt-cinq Rhônalpines qui ont appris, sous l'ombrelle French-Tech à chasser en meute... Et ramener des trophées.

 French Tech : cette initiative gouvernementale a été lancée fpar Fleur Pellerin fin 2013, afin de mettre l'écosystème français des start-up en ordre de marche. Le label a continué à grandir en France et s'est internationalisé. Lyon et Grenoble ont décroché le label l'année dernière, suivis par Saint-Etienne.

 Un processus qui a d'abord permis à l'écosystème numérique de prendre conscience de son poids et de son dynamisme et de s'organiser. Les retombées sont arrivées très vite.

 Il y eut d'abord le salon "Blend Web Mix" devenu en une poignée d'années le plus important salon du Web francophone. D'ici quelques semaines, la « Cuisine du Web » qui l'organise, ouvrira, près de la place Jean Macé à Lyon, sa « Tour du Web ». En 2017, la Halle Girard de Lyon-Confluence deviendra le lieu Totem du Web lyonnais. De son côté, Grenoble, labellisée a déjà son lieu Totem. Les frontières bougent très vite.

 L'accélérateur Axeleo accompagné financièrement

 L'accélérateur privé de start-up numériques lyonnais Axeleo a bénéficié en premier ligne de l'effet French Tech : il a été le premier en France à bénéficier des subsides issus de la labellisation.

 Et enfin, parmi les projets phares de la campagne de Laurent Wauquiez aux élections régionales figure en bonne place la création d'un grand campus numérique qui s'installerait dans les anciens locaux de la région à Charbonnières.

 Le grand plan emploi lancé par François Hollande qui vise à former 500 000 chômeurs ne s'intéressera pas qu'aux métiers en tension type chaudronniers ou tuyauteurs, par exemple, mais aussi à ceux du numérique. Tous les chefs d'entreprises du secteur se plaignent de la difficulté à trouver des compétences. Mais il est vrai qu'il s'agit le plus souvent de Bac+5.

  Permettant l'organisation des écosystèmes numériques au niveau national et des régions, le label s'est ensuite concentré sur l'attractivité à l'international. Des "French Tech Hubs" ont été créés dans des écosystèmes phares ou émergents comme New-York, Boston et Tel Aviv.

 Emmanuel Macron et Axelle Lemaire qui a succédé à Fleur Pellerin, sont partis à l'étranger pour promouvoir la French Tech, au CES de Las Vegas en janvier, à New York en juin, à Tel Aviv en septembre, mais aussi à Abidjan. Un sommet franco-allemand du numérique a pour la première fois été organisé.

 Des efforts qui se révèlent payants. Plusieurs géants du numérique ont annoncé des investissements en France, modestes mais symboliques : Facebook a ouvert un labo dédié à la réalité virtuelle à Paris, Samsung un centre de R&D également. Intel, Salesforce, Bosch ont annoncé des investissements plus importants dans l'Hexagone. Le partenariat avec le méga-accélérateur de start-up de Boston, le « MassChallenge », s'est mis en place à Lyon.

 Des levées de fonds de plus en plus importantes

  L'un des plus gros freins au développement du numérique en France était financier. Même cet aspect crucial a su être- en partie-levé avec le label French Tech.

 A côté de sociétés comme Blablacar qui a levé 177 millions d'euros ou Sigfox, avec ses 100 millions, des start-up régionales comme Zeugmo (Grenoble) ou ITN Sell ont respectivement levé 1,6 et 1 million d'euros. Des sommes que l'on n'aurait pas imaginé quelques années auparavant.

 Certes, ce tableau en apparence idyllique doit être nuancé par quelques bémols, comme le report de l'entrée en Bourse de Deezer en fin d'année ou les difficultés rencontrées par Showroomprivé... mais dans l'ensemble le paysage s'est profondément éclairci.

 Les résultats se lisent à livre ouvert à l'international. Fini le French Bashing ! Le New-York Times, qui publiait en mars 2014 un pamphlet sur la fuite des talents français à l'étranger salue désormais "un territoire fertile pour les start-up". The Economist, adepte régulier du French bashing a consacré un dossier à la renaissance de Paris, muée en "Start-up city". 

 En 2016. le mouvement se poursuit . Ce jeudi 14 janvier, plus d'un millier d'entrepreneurs de l'Hexagone seront présents sous la bannière d' « Entreprise du futur ». Ils vont pouvoir pendant une journée à la Cité internationale de Lyon, échanger leurs expériences en matière de transformation numérique. Une rencontre qui devrait devenir pérenne, plaçant Lyon en bonne place sur l'échiquier numérique hexagonal.

 Le mouvement s'accélère et on ne prend pas de grand risque en assurant qu'il n'est pas près de s'arrêter...

Publiée le 11 janv. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT