Dernières infos

Faible croissance du trafic pour les passagers à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry, mais explosion du fret

La croissance du trafic passagers s'est établie en 2013 à 1,3 % à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry contre une progression moyenne en France de 2,5 %. La surprise provient par contre de la très forte progression du fret avionné qui bondit de 26,5 %. La conséquence directe de l'arrivée fin 2012 de la compagnie du Golfe, Emirates. Les cinq destinations les plus prisées : Roissy, Bordeaux, Barcelone, Londres et Francfort.

Faible croissance du trafic pour les passagers à l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry, mais explosion du fretLe Skycargo B777 d'Emirates

 Pour la première fois de son histoire, le trafic de l'aéroport de Lyon-Saint Exupéry a passé en 2013 la barre des 8,5 millions de passagers.

 Les différents terminaux de l'aéroport rhônalpin ont vu en effet passer, l'année dernière, très précisément 8 562 298 passagers.

 Ce qui représente en pourcentage, une-petite- croissance de 1,3 % par rapport à 2012. A comparer avec la moyenne de progression de l'ensemble des aéroports français, parisiens compris : + 2,5 %.

 Tiré par l'international

 Le trafic national est resté particulièrement stable (0 %) avec 3 107 322 passagers. Il reste stable par rapport à 2012, alors que l’international enregistre + 2.6 %. Ce sont donc les lignes moyen-courriers qui ont tiré le trafic.

 Les liaisons sur Paris (+ 3.3 %) ont contribué à contenir le léger fléchissement des lignes régionales françaises (-0.7 %), dont les grandes transversales affichent toutefois de belles croissances, telles que Nantes (+ 2.2 % avec 344 868 passagers) ou Nice (+ 4 % avec 233 559 passagers), voir encore Biarritz (+7.2 % avec 114 014 passagers).

 Bordeaux se maintient avec 447 226 passagers et + 0.1 %. Marseille subit l’impact de l’ouverture de la base de province d’Air France en perdant 14.6 % de trafic pour 53 759 passagers. Lorient enregistre +1.5 % avec 55 381 passagers, une liaison reprise par Eastern Airline depuis le 4 janvier.

 L'international, le moteur

 Une fois encore, c'est donc le trafic international qui reste le moteur de la croissance de Lyon-Saint Exupéry avec 5 394 873 passagers, soit 63 % du trafic total.

 Sa progression de 2.6 % par rapport à 2012 est fortement soutenue par les lignes européennes dont l’Europe qui représente 3 542 724 passagers.

 Faits marquants cette année, l’explosion des routes vers l’Espagne (+ 17.9 % et 652 223 passagers) qui bénéficient du doublement de l’offre sur Barcelone avec easyJet et Vueling, et des nouveautés comme Séville opérée par Transavia.com.

 Le Portugal n’est pas en reste avec +10,2 %, portée comme l’Espagne par l’offre « Petits prix ». Le Royaume-Uni termine l’année à + 9,8 %.

Il faut d’ailleurs souligner, les bons résultats de British Airways sur Lyon-Saint Exupéry avec sa quatrième fréquence rajoutée sur 10 mois, soit + 22.58 % par rapport à 2012.

 Toutefois, l’Allemagne (-3, 4% malgré une liaison vers Munich de +5,2 %), la Belgique (-2,1 %) et l’Italie (-6,3 %) ne suivent pas cette dynamique.

 La Turquie avec principalement Istanbul (+ 23,1%) et la Grèce (+ 23.2 %) qu'Aegean a lancé sur Athènes, ont sans conteste bénéficié du recul de la fréquentation sur la Tunisie (-14.1 %), alors que le Maroc résiste mieux à l’impact du printemps arabe (+ 0.5 %). L’Algérie reste sur des niveaux de croissance élevés avec + 8.9 %.

 En tête : Roissy, Bordeaux, Barcelone, Londres et Francfort

 Le Top 5 des escales nationales en termes de trafic est Paris CDG avec 474 894 et Bordeaux avec 447 226 passagers. Pour les destinations internationales, Barcelone, 293 732 passagers, devance Londres 271 007 passagers, et Francfort, 268 952 passagers,

 Concernant les segments de trafic, le pur low cost poursuit son développement sur Lyon-Saint Exupéry en représentant 24 % du trafic total, avec easyJet en tête soit 92 % de ce trafic, Vueling (6 %) et Air Arabia (4 %).

 WOW Air représentant moins de 1 %. Mais l’offre petit prix se renforce également au départ de Lyon grâce à Hop !, Transavia.com, Aegean et JetairFly.

 Le fret explose grâce à Emirates

 Le Fret et Poste avionné atteint 44 820,2 tonnes soit une hausse de 22,7% par rapport à 2012.  Pour le seul fret : + 26,5 % !

 Le principal fait marquant de l'année 2013 est sans conteste l’arrivée de la compagnie du Golfe Emirates qui non seulement a tiré le trafic passager, mais surtout le fret grâce à la présence chaque semaine désormais d'un avion cargo B 777.

L’A340-500 d'Emirates qui fait cinq fois par semaine la liaison Lyon-Dubaï a aussi permis de développer la capacité de transport de fret, grâce à ses soutes importantes. Cette tendance au développement rapide du fret avionné devrait perdurer en 2014.

Publiée le 22 janv. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT