Dernières infos

L'INES et Colas inventent la première « route solaire » au monde

L'INES et Colas inventent la première « route solaire » au mondeLa nouvelle route solaire, anti-dérapante, est capable de supporter le passage de tous types de poids-lourds. (Photo Colas)

Une belle réussite de la recherche française, dans laquelle l'Institut National de l'Energie Solaire (INES) basé en Savoie, a joué un rôle important.

 Une équipe mixte de recherche formée par le groupe Colas, filiale de Bouygues, leader mondial de la construction de routes, et l'INES a ainsi mis au point "Wattway", un revêtement de route révolutionnaire, qui permet de capter l'énergie solaire et de la transformer en électricité pour alimenter le réseau, voire recharger les voitures électriques !

 Il s'agit là du fruit de cinq ans de Recherche&Développement.

 Wattway, ce nouveau revêtement routier anti-dérapant est constitué de dalles rigides de 170x70 cm et de quelques millimètres d'épaisseur, en alliage de matériaux high-tech.

 Les dalles captent l'énergie solaire au travers d'une très fine feuille de silicium polycristallin permettant de produire de l'électricité.

Testé à Chambéry et Grenoble

Lesdites dalles Wattway sont posées et collées directement sur la chaussée, sans travaux de génie civil. Le procédé Wattway utilise les infrastructures déjà existantes : pas besoin de détruire pour reconstruire.

 D'après ses deux inventeurs grâce à une résine extrêmement solide, elle permet la circulation de tous types de véhicules, même les plus lourds.

 Ce revêtement photovoltaïque, présenté comme indestructible, est déjà commercialisé par les quatre-cents agences françaises de Colas.

 Testé à Chambéry et à Grenoble, il est d'abord proposé, pour des sites pilotes, à des partenaires publics, en l'occurrence des collectivités locales, et privés (des entreprises) souhaitant participer au lancement de cette innovation dans le cadre de la politique de transition énergétique.

Cette prouesse technique inédite, protégée par deux brevets, introduit une rupture majeure en conférant à la route une nouvelle fonction de production locale d’énergie propre et renouvelable.

 En complément de son usage traditionnel de support de la mobilité. Wattway permettra ainsi d’alimenter l’éclairage public, les enseignes lumineuses, les tramways, mais aussi les logements, les bureaux, etc.

Par exemple, 20 m² de chaussée Wattway suffisent à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage), et, grâce à 1 km linéaire de route équipée de dalles Wattway, il est possible d’éclairer une ville de 5 000 habitant, selon l'Ademe.

 Autre intérêt induit, dès lors que la route produit de l’électricité, elle est connectée. Le développement massif de capteurs permet d’avoir en temps réel des informations sur l’état du trafic, de gérer celui-ci de façon dynamique ; voire même de mettre en place des systèmes d’auto-diagnostic de la chaussée.

 Reste désormais à tester dans des conditions normales et de manière suffisamment importante la nouvelle route solaire. Qui va le premier investir dans cette nouvelle route ? Colas annonce un prix du watt crête qui mesure la puissance maximale des installations solaires à 6 euros. Un rendement proche de celui des parcs solaires.

Publiée le 14 oct. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT