Dernières infos

Tourisme : après un bon printemps, les professionnels tablent sur une fréquentation en nette hausse cet été

Dominique Largeron

Si l'on en croit les professionnels du tourisme interrogés par Novamétrie, la saison d'été devrait faire des étincelles en Auvergne-Rhône-Alpes. Les trois quarts d'entre eux s'attendent, en fonction des réservations déjà engrangées, à une bonne saison : en hausse de 11 points, ce qui est très important. Il est vrai que ces perspectives font déjà suite à un excellent printemps.

Tourisme : après un bon printemps, les professionnels tablent sur une fréquentation en nette hausse cet étéFamille en train de pique-niquer près de Belley dans l'Ain. (Photo DR)

Difficile d'y déceler là un effet Macron, mais plutôt la conséquence de meilleures indices économiques. Les touristes ressortent du bois et comptent bien à nouveau voyager et à cet égard, la région Auvergne-Rhône-Alpes paraît bien placée.

Peu située dans l'esprit des touristes dans les zones à risques d'attentats, les randonneurs, cyclistes ou amateurs de découvertes urbaines reviennent en nombre dans la région.

Le printemps a lancé à cet égard un signal clair avec une hausse de 12 % de la satisfaction des professionnels, ce qui constitue un haut niveau par rapport au passé.

Selon Novamétrie qui les a interrogés : les professionnels du tourisme sont pour 68 % d'entre eux, satisfaits de la fréquentation touristique de ce printemps 2017. Ils n'étaient que 56 % l'année dernière.

De bon augure pour la saison d'été qui démarre.

Optimisme de rigueur

Et là encore, l'optimisme est de rigueur chez les professionnels du tourisme. Au vu des réservations qu'ils ont engrangées, près des trois quarts d'entre eux (73 % pour être précis) sont confiants pour la saison estivale à venir (juin-juillet-août).

Là encore, une forte hausse par rapport à 2016 : + 11 points.

Les réservations pour le mois de juillet sont encourageantes (66 % de satisfaction à cet égard chez les « pros »), en hausse de 4 points par rapport à la même période en 2016.

La dynamique émane davantage des clientèles françaises qu’internationales. Enfin, ce sont les campings et les meublés qui affichent les meilleurs niveaux de réservation pour juillet.

Pourquoi ce brusque sentiment d'optimisme qui devrait se traduire dans les tiroirs caisses : les trois quarts des professionnels du tourisme de la région estiment que les facteurs socio-économiques tels que le pouvoir d’achat, le climat social et la croissance constituent de fortes motivations.

Les attentats, peu d'impact, a contrario du Tour de France...

En revanche, seulement 18 % d'entre eux estiment que les attentats de ce printemps  en Europe auront un impact sur leur activité pour la saison à venir.

Il est à noter que le Tour de France qui est fortement présent cette année dans la région reste un évènement incontournable dans la saison touristique : 25 % des professionnels lui attribuent un impact positif sur leur activité estivale.

Quels sont les segments du marché du tourisme qui devraient le mieux marcher ?

Les réservations sont estimées bonnes pour 73 % des « pros » du tourisme urbain, hôteliers et restaurateurs ; le taux n'étant guère différent en ce qui concerne les séjours à la campagne ou à la montagne (72 %). En revanche le recul est net en ce qui concerne le thermalisme (65 %). Il est vrai que l'été n'est pas sa plus forte saison, c'est plutôt le printemps et l'automne

La première clientèle française est de loin la régionale, suivie de l'Ile de France, et on s'attend à un regain de présence des touristes étrangers. Ils ont représenté 15 % de la clientèle au printemps contre 13 % en 2016. Dans l'ordre : les Britanniques premiers, de loin, ; malgré le Brexit, suivis des Allemands et des Belges

Qu'est ce qui pourrait gâcher ces bonnes perspectives ? Un été pourri, mais on n'en prend pas pour l'heure, le chemin...

Source : enquête réalisée en partenariat avec Novametrie du 12 au 15 juin 2017 par téléphone auprès de 800 professionnels du tourisme de la région Auvergne Rhône-Alpes, selon la méthode des quotas.



Publiée le 24 juin 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT