Edito

Le débat énergétique est ouvert au niveau national. Mais paradoxe pour une Région qui met en avant sa position de première région énergétique, il n’est pas ouvert dans l’assemblée politique de la Région.


lire la suite...> voir tous les éditos
Vidéo Environnement
Serge Miltchleff, parcours de l'autodidacte électrique Diffuselec

Serge Miltcheff, PDG de Diffuselec, entreprise de 250 salariés située à Ambérieu d'Azergues, est interviewé par Dominique Largeron pour Lyon-Entreprises.com & Enviscope.com. Il relate les étapes de son parcours personnel pour le conduire à la tête du groupe qu'il dirige depuis 35 ans.

lire la suite...
> Voir toutes les vidéos

News environnement, énergies renouvelables

Amoéba inaugure à Chassieu une usine qui fonctionne 24/24 h, 7/7 j … avec huit salariés !

Vous en conviendrez, l'inauguration d'une nouvelle usine n'est pas si courante de nos jours.  L'inauguration en grandes pompes, de l'usine Amoéba à Chassieu (Rhône), le mardi 4 octobre avait...

lire la suite...
La filière hydrogène rhônalpine attire les grands groupes : Engie et Michelin actionnaires de SymbioFCell

Le groupe Engie, puis désormais Michelin, comme actionnaire de référence : le manufacturier de Clermont-Ferrand vient de participer à la nouvelle levée de fonds de la Grenobloise SymbioFCell,...

lire la suite...
L'innovation, fil rouge de Pollutec auquel participera Ségolène Royal

A moins d'un an de la conférence mondiale de Paris sur le climat, cruciale pour la planète, l'événement sera longuement évoqué par Ségolène Royal lors du salon Pollutec. Le marché de la dépollution ne cesse de grossir : on attend lors de ce salon des « greentechs », 2 200 exposants sur 100 000 m2 et 60 000 visiteurs.

lire la suite...
Grâce à la CNR : une bouffée d'oxygène pour Sillia, le repreneur de l'unité de fabrication des panneaux photovoltaïques de Bosch à Vénissieux

Ce n'est pas un secret : le repreneur français de l'usine photovoltaïque de Bosch à Vénissieux, souffre. Il a actuellement en stock 48 000 panneaux. Les ateliers sont à l'arrêt ou presque. En lui apportant commande de 75 000 panneaux, la CNR lui redonne une bouffée d'oxygène. D'autres commandes sont annoncées.

lire la suite...
Un Lyonnais de 32 ans, Pdg d'Indea, prend la présidence du Cluster Eco-Energies

Sa société est impliquée dans le projet franco-japonais Hikari de bâtiment à énergie positive à la Confluence. A l'heure où la loi sur la transition énergétique est votée, il prend la présidence du Cluster rassemblant les entreprises spécialisée dans la maîtrise de l'énergie et des énergies renouvelables.

lire la suite...
Pour verdir la Vallée lyonnaise de la chimie : l'appel des 30

Il reste une trentaine d'hectares à aménager dans la vallée lyonnaise de la chimie. En compagnie des industriels déjà installés et d'autres partenaires engagés dans la mutation environnementale, le Grand Lyon lance un appel d'offres aux entreprises spécialisées dans la chimie verte.

lire la suite...
« La lutte contre la pollution de l'air pourrait créer des miliers d'emplois »

Tel est le credo de Marie-Blanche Personnaz, directrice d'Air-Rhône-Alpes, la structure de surveillance de la qualité de l'air dans la région, très sollicitée ces derniers mois. Mais elle regrette que les plans de lutte contre la pollution de l'air, mis en œuvre, ne soient pas dotés de budgets propres.

lire la suite...
Social : si SITL Fagor-Brandt est à la recherche de repreneurs, Bosch les a trouvés

Le premier gros redressement judiciaire de ce début d'année 2014 est lyonnais : SITL Fagor-Brandt. Pierre Millet, l'homme qui a tenté de sauver Fagor-Brandt en remplaçant la fabrication des lave-linge par celle de camions électriques voit son projet entravé. Il est à la recherche de repreneurs. 409 emplois sont en jeu. La situation est en revanche clarifiée chez Bosch à Vénissieux qui en a trouvé : réponse définitive le 20 janvier. Gros hic cependant : 112 emplois devraient disparaître.

lire la suite...
Cyclopolitain : 10 ans et déploiement dans dix nouvelles villes d'ici 2014

Créé en 2003 par deux étudiants d'EMLyon, le Cyclopolitain fêtera l'année prochaine ses dix ans. A l'occasion de cet anniversaire, ses initiateurs, portés par la tendance des centre-villes à éradiquer de plus en plus les moteurs thermiques, veulent accélérer le mouvement. Ils veulent doubler leur chiffre d'affaires actuel en deux ans en se déployant dans dix nouvelles villes, à travers un nouveau concept de "Mobicenter" faisant passer la société d'une logique de produits à une logique de services.

lire la suite...
Oser : lancement d'un fonds « patient » pour financer en Rhône-Alpes la production d'énergies renouvelables

Un appel à manifestation d'intérêt avait été lancé pour ce fonds à capitaux « patients » destiné à financer la production d'énergies renouvelables exclusivement dans la région Rhône-Alpes. Aux côtés du Conseil régional, de la CNR et de la Caisse des Dépôts, seuls des organismes financiers mutualistes ou coopératifs ont répondu à l'appel. Ce nouveau fonds financera surtout des fermes éoliennes, des installations de biogaz et des petits ouvrages hydrauliques.

lire la suite...
Un investissement de 50 millions d'euros : inauguration de la Cité lyonnaise de l'environnement et de l'analyse

Basée à Villeurbanne sur 21 800 m2 et rassemblant 500 personnes, la Clea (Cité lyonnaise de l'environnement et de l'analyse) rassemble des équipements qui permettent à la recherche en la matière de tenir son rang en Europe. Ce nouveau site est aussi dimensionné pour accueillir des plateformes de développement permettant à des entreprises du secteur de l'environnement de mettre en œuvre des transferts de technologie.

lire la suite...
L'Institut Français du Pétrole à Solaize fortement impliqué : Michelin veut produire des pneus à partir de la biomasse
Dominique Largeron

A l'origine, les pneus étaient réalisés à partir du caoutchouc naturel, puis ensuite, d'un dérivé du pétrole. Demain, ils le seront à partir de bois, de céréales ou de sous-produits des scieries. Tel est l'objectif du pneumaticien de Clermont-Ferrand, Michelin qui s'est allié au centre de recherche de l'Institut Français du Pétrole à Solaize dans le Rhône et à une de ses filiales, Axens, pour produire des pneus, à partir du procédé joliment dénommé BioButterfly. Un budget conséquent : 52 millions d'euros.

lire la suite...
Un investissement de 47 millions d'euros à Saint-Fons pour créer une filière industrielle du biométhane

Cinq mille emplois à la clef. La première pierre de la plateforme du démonstrateur Gaya a été posée le 25­ octobre sur l’ancienne friche industrielle de Rhodia à Saint-Fons dans la banlieue sud de Lyon. Le projet Porté par GDF Suez et onze partenaires et d’un montant de 47 millions d'euros, vise à lever les verrous technologiques pour mettre en place au niveau national une filière industrielle de biométhane gazeux, par gazéification de la biomasse. Un outil unique en Europe.

lire la suite...
Lancement du projet « Smart Electric Lyon » : 69 millions d'euros investis par EDF et vingt entreprises dans un accélérateur d'innovation

Ce sera le plus grand projet de cette ampleur en Europe : vingt-cinq mille particuliers et une centaine d'entreprises, de commerces et de collectivités du Grand Lyon se lancent dans le grand bain des « smart grids », l'énergie intelligente. L'idée est de s'appuyer sur l'information prodiguée par les nouveaux compteurs Linky pour réduire la consommation d'électricité. Tel est le projet « Smart Electric Lyon », d'un coût de 69 millions d'euros financés par EDF, le Grand Emprunt et vingt entreprises partenaires.

lire la suite...
La start-up grenobloise HydroQuest vise le juteux marché des hydroliennes fluviales ou d'estuaires

Grâce à une technologie originale défendue par neuf brevets, la start-up grenobloise HydroQuest entend bien se tailler une place dans le marché encore peu encombré des hydroliennes fluviales ou d'estuaires. Il est estimé à 12 milliards d'euros d'ici 2020. HydroQuest qui assemble ses hydroliennes chez un sous-traitant rhônalpin table sur 300 à 500 machines par an, mais essentiellement à l'international car le corset réglementaire est en France, très difficile à desserrer.

lire la suite...


HAUT