Toute l’actualité Lyon Entreprises

Un nouveau chef au restaurant de « Maison Nô », le récent 4 étoiles de la Presqu’île :  Médéric Schaumloffel

L’année dernière, la Presqu’île lyonnaise s’est dotée d’un nouveau quatre étoiles de 45 chambres : « La Maison Nô »

Cet établissement qui a pris place dans les vénérables locaux et l’ancienne salle des coffres de la Lyonnaise de Banques est également doté d’un restaurant qui a la particularité rare en Presqu’île le lyonnaise d’être en roof top. Doté d’une verrière et d’une terrasse, il est installé au 6ème étage du nouvel établissement hôtelier.

A la tête de ce restaurant vient d’arriver un jeune chef de 33 ans, Médéric Schaumloffel. Il est doté d’un joli parcours qui l’a mené de Lyon à Collonges, en passant par la Nouvelle Zélande.

S’inscrivant dans l’époque, le nouveau chef entend travailler les produits frais, locaux, de saison, si possible bio, et en circuit court.

Sa cuisine se veut singulière, raffinée et inventive, gastronomique « mais jamais guindée ».

« Je souhaite, accompagné de mon équipe, porter une cuisine simple mais travaillée, une cuisine gourmande et contemporaine », explique le nouveau patron du 6ème étage de la « Maison Nô ».

Né au Nord de Lyon, ce jeune chef débute, en 2009, dès sa sortie de l’école Jeanne de France, auprès du chef Christian Lherm, à l’époque de l’Arc en Ciel, au sein du restaurant du Radisson Blue.

En 2012, il intègre la brigade l’Auberge du Pont de Collonges chez Paul Bocuse auprès du Chef Müller.

Dès 2014, il officie pendant presque deux ans auprès de Mathieu Viannay chez la Mère Brazier en tant que chef de partie.

L’envie de voyager, de découvrir d’autres horizons et d’apprendre l’anglais le conduit en Nouvelle-Zélande.

Après plus de six mois de baroud, il pose ses valises au Paiha Beach Resort où il travaillera pendant deux ans dans le restaurant de l’hôtel.

C’est à son retour en France, qu’il intègre les cuisines de Maison Nô en tant que sous-chef avant d’en prendre les rênes.

Encore un jeune chef à Lyon qui ne demande qu’à faire ses preuves…

Une nouvelle directrice en provenance du Sofitel

Parallèlement l’’établissement vient de voir la nomination d’une nouvelle directrice.

Après une carrière à Paris au sein du groupe Accor pour l’hôtel Nikko puis l’Hôtel Scribe Paris où elle occupe des fonctions stratégiques, Stéphanie Catimel s’installe à Lyon en 2013 où elle intègre le Sofitel en tant que directrice commerciale et marketing.

En parallèle et portée par l’envie d’apprendre, elle obtient un master en management à l’EMLyon, après 18 mois de formation.

Elle décroche en septembre 2019 la direction générale de Maison Nô, à seulement 40 ans.

Sa feuille de route ? « Continuer à développer le potentiel de l’établissement déjà initié par les équipes, tout en apportant un vent de nouveauté(s). »

Deux profils bien trempés à suivre…

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail