Toute l’actualité Lyon Entreprises

2ème plus grand salon de Lyon-Eurexpo après le Sirha, Pollutec, du 12 au 15 octobre, va être à la fois physique et numérique

Lors de sa dernière édition 100 % présentielle, il y a trois ans, en 2018, le salon Pollutec, traditionnellement 2ème plus grand salon de Lyon-Eurexpo après le Sirha qui vient de se terminer avait battu tous les records. Il affichait 2 200 exposants et avait attiré 70 000 professionnels. Il n’alignera cette année que 1 500 exposants, ce qui d’ailleurs n’est pas si mal, mais pour pallier cette taille plus restreinte ce salon a adopté un statut hybride, à la fois présentiel et numérique. Une formule déjà testée en 2020 avec Pollutec on line 100 % numérique qui s’était déroulée aux dates initialement prévues. La leçon a porté.

Ainsi, cette fois, avec cette édition 2021, le choix a porté sur l’hybridation du salon à la fois présentiel et numérique.

“L’édition 2021 de Pollutec est inédite par bien des aspects”, reconnaît son nouveau directeur, Alexis de Gérard qui prend pour la première fois les rênes du plus grand salon en Europe dédié aux technologies de l’environnement.

“Inédite car cette édition 2021, baptisée “Pollutec Live”, est la première édition hybride ! Pensée pour permettre à tous et en tous lieux de participer à l’événement, malgré les contraintes actuelles, elle est un atout incontestable pour élargir notre audience.”

Mais pour lui, cette édition 2021 est aussi inédite car plus que jamais au cœur du changement climatique.” “Jamais les préoccupations n’ont été aussi fortes : canicules, incendies, inondations : les événements de l’été appuyés par le 6ème rapport du Giec nous ont une nouvelle fois rappelé que la crise sanitaire ne doit pas occulter qu’une course contre le réchauffement climatique est engagée.”

Le liste des sujets s’élargit et le nombre des conférences annoncées pour cette édition s’annonce record, avec près de 400 tables rondes et débats d’experts prévus cette année !

Innovations

La pandémie et l’accentuation de la crise climatique ont fait évoluer la donne : le salon annonce ainsi 500 nouveaux exposants sur les 1 500 occupant cette année l’ensemble des halls d’Eurexpo.

Le changement climatique va-t-il être résolu par le progrès scientifique ? Grande question. En tout cas, il sera fortement présent sur le salon puisque son directeur, Alexis de Gérard annonce la présentation d’un total de 180 innovations “reflet des préoccupations actuelles et des développements futurs.”

Quelles directions prennent ces innovations qui seront en quelque sorte le carburant du salon ? “Elles sont toujours plus sobres en énergie ou en matière première et intègrent de plus en plus les techniques numériques et connectées”, détaille le directeur du salon.

Plus concrètement, “sont notamment concernées la valorisation matière, la gestion sanitaire de l’eau, le re-use (la seconde vie des produits), la qualité de l’air, la décarbonisation de l’industrie, l’auto-consommation, la production d’hydrogène bas carbone, la désinfection de l’air, des locaux et des surfaces, la collecte des déchets flottants ; voire encore, les revêtements biosourcés.”

Nouveau : “Pollutec Mer et Littoral”

A cet égard, en ce qui concerne les déchets flottants et les problématiques environnementales marines et fluviales, cette édition 2021 de Pollutec sera marquée par la création au cœur du salon d’un nouvelle section, “Pollutec Mer et Littoral”. Son objectif : valoriser les différentes solutions environnementales liées aux espaces maritimes et aux activités aux interfaces de la terre et de la mer.” “Il s’agit là de faire émerger une expertise environnementale spécifique et de favoriser la mutation des activités marines et maritimes vers plus de durabilité.” Vaste projet !

Pour finir de brosser le portrait de ce salon, l’Afrique et notamment la Tunisie invitée d’honneur tiendront une grande place ; de même que l’économie circulaire autour de laquelle un grand Forum sera organisé.

Plus de 1 000 rendez-vous d’affaires ”Green Days”

Enfin, le business vert aura droit à ses rendez-vous d’affaires, à travers les “Green Days”, organisés avec la CCI de Région Auvergne-Rhône-Alpes et ses partenaires du réseau Enterprise Europe Network de la Commission Européenne.

Ce programme sera accessible de manière physique et/ou virtuelle multipliant ainsi les possibilités d’échanges entre participants.

D’ores et déjà sont annoncés 843 participants émanant de 57 pays ; le tout donnant d’ores et déjà lieu à 1 070 rendez-vous planifiés, illustration de la forte croissance de l’économie verte, course de vitesse oblige !