Toute l’actualité Lyon Entreprises

Après le co-working, la future tour Silex2 de 130 mètres à la Part-Dieu va proposer 5 800 m2 de …pro-working

On a connu à Lyon, une vague assez phénoménale d’espaces de co-working qui par ailleurs se poursuit toujours un peu. Place désormais au “pro-working” ? En tout cas, un tel espace va être créé au sein de la tour Silex2, actuellement en construction dans le quartier d’affaires de la Part-Dieu. A la manœuvre, Wellio, une émanation du promoteur Covivio.

Les entreprises à la recherche de bureaux neufs dans le quartier d’affaires de la Part-Dieu devront s’armer un peu de patience. L’offre en la matière s’est raréfiée.

Il faudra notamment attendre le 1er semestre 2021 pour trouver des locaux au sein de la tour de 130 mètres, actuellement en construction, juste à côté du centre commercial de la Part-Dieu et pas très loin de la gare : Silex 2. Un IGH (Immeuble de Grande Hauteur) qui proposera 31 000 m2 de bureaux, de quoi accueillir près de 2 500 salariés.

On sait ainsi que Solvay, un des leaders mondiaux de la chimie, prendra à bail 9 000 m2 de bureaux à la mi-2021, à la livraison de cet immeuble Silex 2 à la Part-Dieu.

Les équipes de Solvay s’installeront sur 8 niveaux (du R+4 au R+11).

On vient d’apprendre qu’un autre occupant prendra, lui, 5 800 m2 : Wellio. Mais là, c’est le promoteur de l’immeuble Covivio qui l’a emmené avec lui, car c’est un concept qu’il a créé de toute pièce.

On y trouvera, comme dans tout espace de coworking, des bureaux privatifs, des services et de la restauration, ainsi qu’un équipe dédiée : accueil, conciergerie, animations.

Mais si Covivio a baptisé son concept “pro-working”, c’est qu’il existe des différences avec le co-working classique.

Tel que l’entend Wellio, le pro-working, est en fait une offre calibrée pour les entreprises et notamment les plus grandes.

En effet, à 80 % chez Wellio, il s’agit de grands comptes.

“Le meilleur du co-working et…”

Un concept qui a déjà été testé avec succès à Paris, Bordeaux, Marseille et Milan.

“Avec le pro-working, l’architecture et l’informatique sont sécurisées : la confidentialité est assurée, l’entreprise a droit à du sur-mesure. Les espaces de travail ne sont pas standardisés, mais dans leurs bureaux, les entreprises peuvent développer leur propres codes, leurs propres aménagements”, décrit Céline Leonardi, directrice commercialisation de Covivio.

Et d’ajouter : “ il existe une autre différence fondamentale. Dans les immeubles où se trouvent les espaces de co-working, le propriétaire subit le réglement intérieur de l’immeuble. Pas là, puisque Wellio est un émanation de Covivio : l’entreprise a ainsi accès à tous les services de l’immeuble”. Du restaurant à la salle de gym prévue, en passant par les salles de réunion ou l’auditorium annoncé de 140 places.

Ce sont donc ces différences qui attirent les entreprises vers ce nouveau concept avec un dernier atout qui, lui, est propre au co-working : la flexibilité. Important en ces temps d’incertitude économique. Les lieux peuvent être rapidement quittés ; ils peuvent aussi évoluer très vite.

“Le pro-working veut allier le meilleur du coworking (flexibilité, liberté, échanges, etc.), avec une prolongation de l’état d’esprit de l’entreprise jusqu’à en devenir une vitrine”, synthétise Céline Leonardi.

Vers un Silex 3 de 15 000 m2 ?

Après Silex1, déjà inauguré et occupé, Silex 2 en devenir ; on devrait voir apparaître un Silex3.

Un terrain contigü situé à côté des ces deux immeubles possède actuellement trois propriétaire : Covivio, mais aussi Icade et Sogeprom, ainsi que la Métropole de Lyon.

Une réflexion avait ainsi été lancée sur la création d’un troisième Silex par Covivio avec l’ancien exécutif.

Semble-t-il, le nouvel exécutif de la mairie de Lyon n’y serait pas opposé ; néanmoins, le projet initial est susceptible d’évoluer.

Il s’agirait d’un immeuble de 15 000 mètres carrés, mêlant des bureaux et du résidentiel.

Mais pour l’instant, le calendrier n’est pas défini…