Toute l’actualité Lyon Entreprises

Après un plongeon de – 25 %, la manne du Plan Relance Export va irriguer les entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes, mais vont-elles en profiter ?

L’export a très fortement chuté en Auvergne-Rhone-Alpes suite à la crise de la Covid-19 : – 25 % pour le premier semestre de l’année ! La seule satisfaction, toute relative, est que tous les pays ont été touchés. Pour Philippe Guérand, le président de la CCI régionale, “ l’entreprise qui repartira parmi les premières à l’export bénéficiera d’un vrai avantage concurrentiel”. Or, l’opportunité est bien là : un nombre grandissant de pays s’ouvrent à nouveau ; tandis qu’un Plan Relance Export qui vient d’être dévoilé va permettre aux entreprises de se remuscler à l’international. Et ce, avec des financements qui peuvent être conséquents : jusqu’à 19 000 euros pour une seule entreprise !

Pendant la crise du Covid, pendant et après le confinement, les services exports des entreprises ont tourné, il faut bien le dire, à vitesse réduite. Le chute de la consommation, les difficultés de transport avec la fermeture des frontières, les avions qui n’atterrissaient plus : tout cela n’était pas bon du tout pour l’international.

Au bilan au cours des deux premiers trimestres de 2020, le chute des exportations de la région Auvergne-Rhône-Alpes est historique : – 25 % ! Du jamais vu.

Il s’agit d’une moyenne, tous secteurs confondus, car dans certains secteurs, c’est la Berezina.

Or, pour Philippe Guérand, le président de la CCI régionale, l’export peut constituer pour les entreprises un levier de redémarrage très important.

D’autant que l’Etat met le paquet avec le plan de Relance export qu’a récemment dévoilé le nouveau ministre du commerce extérieur, Franck Riester.

D’autant que la région qui a réussi il y a trois ans à regrouper toutes ses forces à l’international sous une seule et unique bannière, “ Team France Export Auvergne-Rhône-Alpes “ est aussi en ordre de marche pour accompagner le retour de ses entreprises à l’international.

Mieux encore, le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes entend lui aussi accompagner le mouvement en abondant les aides de l’Etat en mettant de son côté 380 000 euros sur la table, soit près de 1 000 euros pour les 380 premières entreprises qui se déclareraient candidates.

Jusqu’à 19 000 euros

Les aides du Plan national Relance Export peuvent être conséquentes : un chèque Relance Export peut couvrir jusqu’à 50 % du montant des frais des entreprises pour une prestation B to B ; 2 500 euros pour une participation à une manifestation inscrite dans le programme France Export ; sans compter la possibilité de bénéficier de deux chèques VIE (Volontariat International en Entreprise), etc.

L’aide peut ainsi monter jusqu’à 19 000 euros pour une entreprise qui cocherait toutes les cases !

C’est le moment : peu à peu, un nombre grandissant de pays sont en train de s’ouvrir : l’Europe du Nord, la Chine, la Corée du Sud, s’apprêtent à rouvrir leurs frontières.

Le timing pourrait être le bon : une opération de promotion de l’export se profile en Auvergne-Rhône-Alpes : “les Rendez-vous de la Team France Export” qui peut constituer, du 6 au 15 octobre, l’opportunité pour les entreprises exportatrices et notamment les primo-exportateurs, de se lancer dans le bain de l’international et retrouver la fibre exportatrice…

Pas moins de quarante événements autour de l’international sont programmés pendant ces dix jours : le programme.

Objectif : aider les entreprises à concrétiser leurs projets à l’international…

Reste une question : lesdites entreprises vont-elles se saisir de toutes ces aides, ou dans le paysage économique actuel encore anxiogène, vont-elles rester timorées ?

Photo- L’équipe “Team France Export Auvergne-Rhône-Alpes”