Toute l’actualité Lyon Entreprises

Apte à alimenter 16 000 foyers : près de l’Alpes d’Huez, la CNR construit une nouvelle centrale hydroélectrique en Isère

On aurait pu penser que tous les sites alpins susceptibles de produire de l’hydroélectricité étaient équipés.

Eh bien, ce n’est pas le cas.

Pour preuve, la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) vient de démarrer un nouveau chantier, celui de la centrale hydroélectrique CNR de la Sarenne, non loin de l’Alpe d’Huez en Isère.

Une fois terminé en 2024, ce site alimentera en électricité renouvelable l’équivalent de la consommation électrique de 16 000 habitants.

La chute d’eau naturelle constituée par la cascade de la Sarenne représente un site de choix pour cet aménagement hydroélectrique dit de « haute chute » (735 m) et d’une puissance installée de 11 MW.

Ce projet, explique la CNR “ s’inscrit pleinement dans la stratégie de développement des activités hydroélectriques de CNR au-delà du fleuve Rhône, et représente, pour l’Isère, un nouvel actif de production d’énergie verte pour accélérer la transition énergétique du territoire. “

CNR a acquis en août 2015, les parts de la SAS La Sarenne, titulaire de la concession du torrent de La Sarenne jusqu’en 2055, en vue de construire cet aménagement hydroélectrique de haute chute, soit 735 m ; et d’une puissance installée de 11 MW dans deux groupes de production.

La chute d’eau naturelle constituée par cette cascade de la Sarenne représente “un site de choix qui a fait l’objet de multiples implantations au fil du temps.”

C’est la CNR qui porte la maîtrise d’ouvrage. Les missions de maîtrise d’œuvre pour la conception et le suivi des travaux sont confiées à BG Ingénieurs Conseils du fait de son expérience dans les travaux souterrains.

Le projet représente un investissement de 38 millions d’euros.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail