Toute l’actualité Lyon Entreprises

La conférence de presse de présentation du Blend Web Mix 2019.

Rendez-vous incontournable des métiers du web et du numérique, le Blend Web Mix revient une 7e édition centre des congrès de Lyon les 13 et 14 novembre. Au programme, comme chaque année, des conférences, du networking et un salon d’exposants et d’animations. Le tout s’articulera autour du thème “Tech for good, un nouvel espoir ?”. Pollution numérique, obsolescence programmée ou encore surconsommation : tous ces sujets seront abordés sans détours.

Tech, Business et Design : trois angles pour un Blend Web Mix

Difficile de nier l’importance qu’occupent le web et le numérique dans le monde d’aujourd’hui. Que ce soient pour l’ensemble des métiers ou des usages de la société, l’utilisation des technologies numériques demeure centrale. C’est à ce titre que le Blend Web Mix revient une nouvelle fois cette année à Lyon.

Une 7e édition de ce salon qui se déroulera une fois encore au Centre des Congrès, les 13 et 14 novembre. L’événement, initié par l’association La Cuisine du Web devrait encore une fois attirer pas mal de monde. Plus de 2000 participants sont attendus, avec la présence de plus de 100 speakers et 30 partenaires.

“La notion importante à retenir, c’est le mix”, explique Nicolas Claraz, président de la Cuisine du Web. “Le Blend, c’est un mix entre conférence et salon, tech, design et business. C’est aussi le mix des publics avec des étudiants, des webmakers et des professionnels extérieurs à la filière”, ajoute-t-il.

La tech peut-elle sauver le monde ? Le Blend Web Mix pose la question

C’est un peu le thème et le fil rouge de cette édition 2019 du Blend Web Mix. “La tech en général est souvent invisible ou génératrice de différents mirages”, détaille Nicolas Claraz.

Pour le boss du salon, la tech “est au cœur de nos vies et est loin d’être dénuée d’impact social, sociétal ou environnemental.” C’est donc autour de cette idée que s’articuleront les nombreuses conférences programmées.

Google, Facebook, Twitter, Lime… nombre de ces entreprises spécialisées dans le web et la tech se retrouvent au centre des débats.

“La tech est-elle seulement une nouvelle représentation de nos errances ou de notre aveuglement ?”, s’interroge d’ailleurs Nicolas Claraz. Autant le dire, le salon ne s’interdira aucune autocritique.

Des nouveautés et du beau monde

Ce Blend Web Mix verra en tout cas de prestigieux noms se presser au Centre des Congrès. OVH, Blablacar, Google, Airbnb, WordPress, Adobe, Cdiscount… Des acteurs majeurs qui témoigneront de leur expérience.

APRIL viendra aussi proposer son Blockathon, qui illustrera l’utilisé de la technologie Blockchain. Le salon fera aussi la part belle aux ateliers, dont l’un pour apprendre à utiliser au mieux WordPress. Le Startup Bootcamp offrira de la visibilité à une dizaine de jeunes entreprises dans le domaine du digital.

Côté intervenants, Philippe Méda viendra jouer les maîtres de cérémonie. Ce consultat, déjà présent il y a trois ans, dirigera les débats. Des speakers comme Carine Lallemand, auteure du livre “Méthodes de design UX”, Manuel Dorne, blogueur français, et Frédéric Cavazza, consultant et conférencier, seront aussi présents.

De grandes entreprises, comme la SNCF, interviendront aussi pour témoigner de leur transformation numérique. Très impliquée, la Métropole aura aussi son mot à dire.

“L’intérêt du Blend Web Mix est dans cette capacité à créer de l’inspiration et à aussi être une boîte à outils”, estime Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge des questions d’économe, d’innovation, de métropole intelligente, de développement numérique et de mobilité intelligente. “Il y a un côté très pragmatique, très aidant pour les entrepreneurs”, conclut-elle.

Une boîte à outils dont pourra allègrement se servir le public lors de ces deux journées riches en enseignements…