Toute l’actualité Lyon Entreprises

Boosté par la classe à distance pendant le confinement, La société lyonnaise Lelivrescolaire.fr, prévoit d’embaucher une vingtaine de salariés

Parisienne à l’origine, la PME qui a réussi sa greffe à Lyon et compte aujourd’hui 50 salariés, boucle la première collection pour collèges et lycées de manuels scolaires en libre accès sur Internet. Elle fait partie des entreprises qui ont bénéficié du confinement à travers les classes à distance, son métier, qui lui ont permis d’accélérer son développement, à telle enseigne qu’elle compte embaucher…

Avec la parution des nouveaux titres de Terminale qui viennent de paraître, Lelivrescolaire.fr, une start-up créée en 2010 devenue PME depuis, vient de créer la première collection de manuels scolaires collège / lycée en libre accès sur Internet.

Le concept du Lelivrescolaire.fr est simple. Il est basé sur un modèle freemium en libre accès sur Internet : des manuels scolaires collaboratifs, coécrits par 50 à 200 professeurs chacun, dont le contenu est placé sous licence libre Creative Commons.

Au total, près de 3 000 enseignants ont participé au projet depuis sa création il y dix ans.

L’accès est donc gratuit sur Internet, et un système d’abonnement permet aux lycées et collèges qui le souhaitent de profiter de fonctionnalités supplémentaires (accès hors ligne, système de devoirs interactifs, personnalisation du manuel par l’enseignant). Tel est le modèle économique de cette PME.

L’éditeur propose également des versions papier.

Expérimentaux lors de la réforme du collège de 2009-2012 (environ 1% du marché des livres papier), les manuels Lelivrescolaire.fr avaient déjà connu un beau succès lors de la réforme du collège suivante, en 2016-2017, avec près de 10 % des choix de manuels.

La trajectoire n’a cessé de s’accélérer depuis.

En effet, la réforme des lycées de 2019-2020 a vu Lelivrescolaire.fr s’installer comme un des leaders du marché avec 16 % des choix de manuels, faisant ainsi quasiment jeu égal avec les grands du secteur que sont les marques Hachette Education et Nathan.

« C’est un travail de titan auquel nous nous sommes attelés depuis 2010. Chaque manuel est le fruit du travail de 200 personnes pendant près d’un an, et notre collection complète en compte maintenant près de 70 dans la plupart des disciplines : Maths, Français, Anglais, etc. Nous sommes très fiers du chemin parcouru » , décrit Emilie Blanchard, professeur d’Histoire-Géographie et cofondatrice de l’entreprise.

Le décollage des manuels numériques

La réforme du lycée du ministre Blanquer a aussi été bénéfique car marquée par une très nette accélération des manuels numériques dans l’Education Nationale.
Désormais, à l’échelle du marché entier, environ 25 % des manuels vendus aux scolaires sont des manuels numériques, contre moins de 10 % les années précédentes.

« Chez nous, ce chiffre monte à 40 % », se félicite Raphaël Taieb, le président de la PME lyonnaise.

Ce qui représente une grosse part de marché . « Au total, Lelivrescolaire.fr représente 22 % des achats de manuels numériques en lycée général. »

Au final, ces chiffres font du Livrescolaire.fr l’éditeur numéro 1 sur les manuels numériques .

Cette tendance positive a été conforté par le confinement et les cours à distance qui ont été alors mis en place de façon exponentielle.

Contraints de mettre en place dans l’urgence l’enseignement à distance, les professeurs se sont rués sur le site Internet de l’éditeur.

20 millions de pages vues mensuelles

« Notre audience a été démultipliée pour se hisser sur une base de 2,3 millions de visiteurs mensuels et 20 millions de pages vues mensuelles.

« Pour un site professionnel qui s’adresse à une cible réduite d’utilisateurs (les professeurs et élèves du collège et du lycée général), ces chiffres sont conséquents et environ dix fois supérieurs à la moyenne observée chez les marques concurrentes », précise Jonathan Banon, cofondateur en charge du développement numérique.

A travers des webinaires gratuits, l’entreprise a formé en grand nombre les professeurs à des outils numériques leur permettant de mettre en œuvre le travail à distance.

Ainsi, près de 10 000 professeurs ont participé à un des 300 webinaires gratuits, « avec des pics à 300 participants simultanés ! »

Une vingtaine d’embauches au cours des prochains mois

L’entreprise, qui compte déjà près de 50 collaborateurs à Lyon, entend bien poursuivre sur sa lancée.

Elle prévoit une vingtaine de recrutements dans les prochains mois à différents postes : édition, marketing, développement informatique, relation client, etc.

Au bilan , en dix ans, cette entreprise numérique aura réussi à installer l’économie collaborative au cœur de l’Education Nationale, ce qui au départ n’était pas gagné !

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail