Toute l’actualité Lyon Entreprises

Boosté par la vive croissance des échanges avec Rhône-Alpes : création d’un club d’affaires du Brésil

Le premier Brasil Business Club français vient de voir le jour à Lyon. Il rassemble déjà une quarantaine d’entreprises. Avec la rapidité avec laquelle les échanges se développent avec ce pays qui en une dizaine d’année est passé du 25ème au 17ème rang des meilleurs clients de la région Rhône-Alpes, il est probable que ce Club présidé par un avocat, Olivier Costa, connaisse aussi une vive croissance.

En 2000, le Brésil était le 25ème client de Rhône-Alpes. En 2011, suite à l’explosion de 75 % des échanges vers le Brésil, “la Ferme du monde” entrait pour la première fois dans le top 20 des pays réalisant le plus gros chiffre d’affaires avec la Région.

Personne n’a donc été étonné de constater qu’en 2011, ce pays émergent gagnait encore trois places pour s’afficher au 17ème rang , avec 575 millions de chiffre d’affaires à l’export (+ 24 % !), ce qui représente 1,2 % des exportations de Rhône-Alpes.

“La Ferme du monde” a dépassé le Royaume-Uni

Alors qu’en cette année 2012, le PIB du Brésil a dépassé celui du Royaume-Uni, il est fort probable qu’il ait encore grapillé quelques places comme on le constatera probablement lorsque seront publiées, d’ici quelques mois, les statistiques des échanges commerciaux régionaux.

Cette croissance rapide des échanges entre Rhône-Alpes et le Brésil qui, au passage dégagent un excédent en faveur de la région, a naturellement mobilisé un certain nombre d’acteurs économiques sensibilisés à ces échanges.

Ils viennent de se regrouper pour créer, le 12 décembre dernier, un Club d’affaires du Brésil en Rhône-Alpes qui rassemble déjà, selon son président, Olivier Costa, une quarantaine d’entreprises.

Issu d’une famille d’origine portugaise, donc parfaitement bilingue, Olivier Costa, 39 ans, est avocat associé du cabinet lyonnais Bismuth. Il est en charge du “Brasilian Desk” et est donc chargé de l’accompagnement juridique des entreprises françaises au Brésil et vice-versa.

A ses côtés, comme vice-président de ce nouveau Club d’affaires se tient Antonio Cançado, fondateur d’un portail Internet “Brasil.fr”, sans doute le meilleur canal d’informations sur le Brésil en France dont le siège est basé à Caluire-et-Cuire, dans le Rhône. Il vient également de créer à Lyon, une agence de voyages spécialisée dans le tourisme entre les deux pays.

On trouve également, au sein du bureau, en tant que secrétaire, Sophie Gex, dirigeante d”une agence de conseil en communication visuelle, Sokiwa dont le siège est basé à Sainte-Foy-lès-lyon.

Enfin, communauté de langue lusitanienne oblige, Claudio Pinto un chef d’entreprise dirigeant l’agence Web Teknao (Tassin-le-Demi-Lune), également président du Portugal Business Club, rejoint cette nouvelle association sœur, comme trésorier.

Le Brésil, oui, mais aussi toute la communauté lusophone

“Notre objectif est bien sûr de développer les échanges commerciaux entre le Brésil et Rhône-Alpes, mais pas seulement”, rétorque Olivier Costa, le nouveau président du Club d’affaires”.

Il précise : “Nous voulons aller au-delà du simple Brésil, notre ambition est aussi de regrouper autour du nouveau club d’affaires, toute la communauté lusophone de Lyon et de Rhône-Alpes. Il est donc normal que nous nous rapprochions du Club d’affaires portugais.”

Il ajoute : “A terme, nous avons également pour vocation de nous tourner vers d’autres pays émergents de langue portugaise, à l’instar de l’Angola et du Mozambique qui connaissent aussi une vive croissance économique.”

Jen-François Perrier, consul du Brésil à Lyon a bien entendu béni la naissance de ce Club qu’il parraine et accompagne.

L’objectif d’un tel Club est de favoriser les contacts entre ses membres pour développer le business rhônalpo-brésilien. “Nous allons organiser chaque mois un déjeuner d’affaires entre nos membres. Et nous sommes en train de préparer un événement qui se déroulera au printemps prochain à Lyon et qui aura pour ambition de développer tous les aspects du Brésil, économiques, mais aussi culturels”, annonce Olivier Costa qui ne veut pas pour l’instant en dire plus.

Des missions de chefs d’entreprises rhônalpins seront également organisées dès 2013 en direction du Brésil en partenariat avec Erai et les CCI.

Trois cents entreprises rhônalpines au Brésil

C’est que cet immense pays risque bien de préempter l’actualité au cours des prochaines années : il organisera dès 2013 la Coupe des Fédérations, une mise en jambe, avant les Jeux Olymiques qui se dérouleront en 2016 à Rio-de-Janeiro ; sans oublier une Exposition Universelle programmée en 2020, à Sao Paulo, au sein de la capitale économique du pays : la première à se dérouler en Amérique Latine.

Des perspectives qui font déjà le bonheur de l’organisateur de salon et d’événements GL Events (siège à Brignais dans le Rhône) qui fait déjà travailler près de quatre cents personnes au Brésil où près de trois cents entreprises rhônalpines ont pris pied.

Des perspectives qui risquent aussi de mobiliser l’importante communauté brésilienne de Rhône-Alpes : deux mille personnes dans la région lyonnaise et près de dix mille sur l’ensemble de la Région. A n’en pas douter, ce nouveau Club d’affaires est installé sur un solide terreau.

Photo (DL)Le bureau du Club d’affaires du Brésil : de gauche à droite, Olivier Costa, président ; Antonio Cançado, vice-président ; Sophie Gex, secrétaire et Claudio Pinto, trésorier.