Toute l’actualité Lyon Entreprises

C’est confirmé : le centre de formation mondial de l’OMS ouvrira bien ses portes à Lyon en 2023

C’était une belle prise pour Lyon qui, certes malgré son titre de centre français de virologie n’a pas été capable de produire un vaccin (du moins pas encore). Cela n’empêchera pas la Ville d’accueillir en 2023 dans le quartier de Gerland, le centre mondial de formation (l’Académie) de l’OMS qui va démarrer dès le mois de mai prochain, ses cours en ligne. Les collectivités et l’Etat ont fini par se mettre d’accord pour financer cette arrivée et le bâtiment qui se déploiera sur 10 600 m2 à Gerland.

Souvenez-vous, l’annonce de l’implantation dans le quartier de Gerland à Lyon d’une Académie OMS avait été effectuée conjointement en juin 2019 par Emmanuel Macron et le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L’ arrivée d’une telle organisation internationale avec l’image favorable qu’elle véhicule pour la Ville n’est jamais gratuite, s’agissant d’un organisme international dépendant de l’ONU et sachant également que de nombreuses villes lorgnaient chez elles l’implantation de cette “Académie”

Le coût du projet représente un budget de l’ordre de 60 millions d’euros.

In fine, ce ne sera pas la Métropole, mais la Région qui se portera acquéreur bâtiment de 10 600 m2, situé non loin du centre international de recherche contre le cancer (CIRC) a annoncé Laurent Wauquiez, jeudi 29 avril, en marge d’une session du Conseil régional, ce qui représentera un investissement de 24,65 millions d’euros pour le Conseil régional, une somme votée dans la foulée, en sus des apports effectués par l’Etat, la Métropole lyonnaise et la Ville de Lyon.

Le jeu en vaut la chandelle.

Certes, au sein de cette Académie, la formation à distance devrait être la “norme”, ce qui donc lui permettre de débuter ses activités de formation dès le prochain mois de mai.

Mais le site comptera une soixantaine de formateurs et personnels administratifs. Il accueillera aussi tout au long de l’année plusieurs centaines d’apprenants en présentiel.

“La plus vaste plateforme de formation de santé”

Selon l’organisation Mondiale de la Santé, cette Académie sera “la plus vaste et la plus innovante plateforme de formation en matière de santé mondiale.”

Son ambition, très forte est de répondre aux besoins d’apprentissage et de perfectionnement du personnel de l’OMS et des acteurs concernés pour progresser vers l’objectif du “triple milliard” défini par les Nations-Unies pour 2023 : un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant de la couverture sanitaire universelle ; un milliard de personnes supplémentaires mieux protégées dans les situations d’urgence sanitaire ; un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant d’un meilleur état de santé et d’un plus grand bien-être.

Et ce, après la pire pandémie que le monde a traversé depuis longtemps.

L’idée de l’OMS pour parvenir à cet objectif, à travers cette Académie est de participer à ”la révolution actuelle de l’apprentissage destiné aux adultes. Des méthodes plus efficaces pour transmettre les connaissances et les compétences aux personnes qui travaillent voient le jour, sans oublier les nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle…”

Il s’agit de répondre à cette problématique : malgré une augmentation considérable des personnels de santé au niveau mondial, il manquera toujours 18 millions d’agents de santé d’ici 2030, estime l’OMS et les pays à faible revenu seront confrontés aux plus grandes difficultés en matière de perfectionnement de la main-d’œuvre.

Un centre de simulation d’urgences sanitaires

Son objectif de former 10 millions d’apprenants dans le monde d’ici 2023 va donc s’appuyer essentiellement sur des formations numériques.

Installé à Lyon avec des antennes dans six régions du monde, ce “campus” lyonnais sera en outre doté d’installations d’apprentissage de haute technologie, d’un centre de simulation d’urgences sanitaires de niveau mondial ; mais encore, d’espaces de collaboration pour la co-conception, la recherche et l’innovation.

Ce ne sera pas une entité juridique distincte, mais une division de l’OMS qui sera dirigée par un responsable de l’apprentissage qui aura le rang de sous-directeur général de l’OMS. La division fera donc partie intégrante de l’OMS.

Son inauguration est prévue pour octobre 2023.

Photo-Le même type d’architecture que le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer), près duquel sera installée l’Académie de l’OMS à Lyon-Gerland ?

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail