Toute l’actualité Lyon Entreprises

Luc Peyre (Exalto, Lyon) : “ Cinq mois de fermeture administrative : le Monde des loisirs a peur ! “

Lettre ouverte de Luc Peyre, gérant des multiplexes de loisirs indoor Exalto, Président du Syndicat des Loisirs Actifs.

Mesdames, Messieurs nos gouvernant-e-s

“ Le Monde des Loisirs a peur !

Après l’intervention de Monsieur Castex et de ses ministres, les 5 000 entreprises des loisirs et leurs 30 000 salariés ont peur !

Peur pour leur emploi, peur pour leur famille, peur pour leur entreprise, projets souvent de toute une vie…

Nous avons bien compris que la fermeture administrative va durer pour nos établissements au-delà du 1er Décembre. Encore une fermeture au plus haut de notre saison, comme le premier confinement d’ailleurs…
Au total, cela fera 5 mois de fermeture administrative !

Notre perte de chiffre d’affaire est abyssale : elle est de plus de 50% de notre chiffre annuel.
Ajoutez les charges fixes qui nous étouffent, en particulier les loyers qui représentent plus de 30% de notre chiffre d’affaire. Rajoutez les factures qui continuent d’arriver, l’URSSAF, la taxe professionnelle, la SACEM, les abonnements Energie, la Taxe locale sur la publicité… considérés comme « Non Essentiels », nous devenons d’un coup « Essentiels » lorsqu’il s’agit de payer ! Mais payer avec quoi ?

Nous ne pouvons même pas bénéficier comme les autres commerces du « Clic & Collect » car le loisir, c’est chez nous et pas à emporter. Nous, entreprises de service et de divertissement, nous n’avons également aucun produit à vendre en ligne.

La fermeture administrative, c’est 0€ de chiffre d’affaire, pas 1 de plus.

Quelle entreprise peut survivre à cette situation sans une aide forte du gouvernement ?
Mais comme pour le premier confinement, nous sommes les grands oubliés.
Jamais vous ne citez notre industrie des loisirs, comme peuvent l’être par exemple la culture, le sport, les commerces, les restaurateurs ou encore l’évènementiel.
Jamais, nous n’avons eu d’aides spécifiques comme ont pu l’obtenir les boîtes de nuit.

Et pourtant,

Nous sommes des professionnels de l’accueil du public et de sa sécurité.
Nous avons déposé les protocoles sanitaires stricts qui ont été validés par le gouvernement.
La preuve de leur efficacité ? 0 cluster de déclaré depuis le début de cette pandémie horrible.

Ce que nous voulons, c’est bien sur un soutien financier fort, à la hauteur des difficultés spécifiques à notre industrie afin de faire face à nos charges fixes incompressibles ; et en particulier un accompagnement pour l’obtention de la gratuité des loyers en période de fermeture administrative.

Mais surtout, ne plus être invisibles, et pouvoir travailler avec le gouvernement pour organiser l’avenir.
Nous savons ouvrir nos espaces en toutes sécurité et vivre avec le virus, sans le subir.

Mesdames et Messieurs nos gouvernant-e-s, on veut rouvrir et rester ouvert. Travaillons ensemble sur les conditions pour que ce soit possible avec des interlocuteurs identifiés au niveau national.

Notre survie dépend de la main que vous voudrez bien vouloir nous tendre. “

Luc Peyre, gérant des multiplexes de loisirs indoor Exalto, Président du Syndicat des Loisirs Actifs

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail