Toute l’actualité Lyon Entreprises

Coup de gueule de Patrice REA : le FC Lyon rejoint l’AFFA et demande “les Etats Généraux du football”
Le rôle social, éducatif & citoyen de notre club n’est plus à démontrer, c’est même l’essentiel du travail de notre institution. Le FCLYON est le point de départ du mouvement sportif lyonnais né il y a 127 ans.

Coordonner la pratique de 1200 joueurs & joueuses ne peut se faire sans des personnes impliquées, de bonne volonté, amoureuses de leur sport mais également tournées vers les autres.

  • 56 jeunes animateurs pour qui il s’agit de leur 1ère expérience d’encadrement,
  • 55 entraineurs diplomés & préparateurs,
  • une centaine de dirigeants et administrateurs engagés.

Mais chaque année, on leur en demande plus. Plus de bénévolat, plus de diplômes d’encadrant, plus de temps passé, plus de sacrifices, bref encore plus de contraintes et donc plus de questionnements sur un engagement de toute leur personne.

Oui mais pour quel retour ? Quelle valorisation ? Quelle gloire ?

La reconnaissance qu’ils sont en droit d’attendre n’est pas à la hauteur. Qu‘il s‘agisse des défraiements qui demeurent anecdotiques, ou de la considération que pourrait leur apporter notre ville, notre nation et surtout notre fédération. Notre fédération vers laquelle une partie de notre budget s’envole au point d’atteindre un coût par licencié(e) pratiquant de près de 70€ , soit 83000€ l’année dernière. Devant la stagnation des subventions depuis 12 ans alors que notre club est passé de 700 licenciés à 1400. Malgré l’effort de nos partenaires privés, emprunts de bonne volonté mais qui devront d‘ores et déjà et dans les prochains mois faire avec une situation économique tendue, bien souvent la seule variable d’ajustement reste le prix de la licence.

C’est injuste.

La licence devrait valoriser toute la technicité que son prix contient : les heures d’entrainement, les matches, les bénévoles qui s’occupent des enfants, les lieux de socialisation nos clubs houses, etc…, mais bien souvent elle apparaît comme un impôt de plus. C’est le lot quotidien de tous les clubs de football amateur et nos instances, bien qu’elle le sache, ne font rien pour enrayer cet état de fait.

C’est pourquoi le moment est venu sans doute de dire STOP!

Il n’y a pas de place ou trop peu pour la base que nous sommes, le moment est propice pour dire, comme le fait l’AFFA ( association francaise de football amateur – affa.asso.fr-) “ce n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde…“ Comment construire ensemble le football associatif de demain? Tous ensemble, jouons collectif.

  • Sans collectif, il ne peut y avoir de résultats dans notre sport.
  • Sans collectif, notre club ne pourrait exister.

Le FC LYON rejoint l’AFFA et solliccite le point de revendication de cette organisation appelée ” les Etats Généraux du football” en associant tous les acteurs du football francais pour débattre des grands sujets, gouvernance, valorisation du bénévolat, rôle social & citoyen du football.

Pour nos enfants, nos bénévoles.

Force & Courage

Patrice Réa
Président du FC Lyon