Toute l’actualité Lyon Entreprises

covid-19 masques

Suffisamment critiqué pour n’avoir pas su prévoir un stock suffisant de masques pour répondre dès le début à la crise du Covid-19, le gouvernement se rattrape en en commandant en masse ; et ce à des entreprises basées sur l’ensemble du territoire français : 1 milliard de masques chirurgicaux et FFP2, “pour assurer l’indépendance du pays avant la fin de l’année 2020”. Huit entreprises sont concernées  dont deux dans la région : une usine est située à Mably, près de Roanne ; l’autre à Cluses en Haute-Savoie.

C’est fait : le gouvernement a officialisé une commande de 1 milliard de masques sanitaires, c’est-à-dire chirurgicaux et FFP2, fabriqués en France.

En plus des quatre producteurs déjà implantés, quatre autres nouveaux producteurs sont inclus dans cette commande.

Ils apportent des capacités supplémentaires qui permettront, fin mai, de doubler celles en activité aujourd’hui, en atteignant 20 millions d’unités par semaine.

D’ici la fin de l’année, les capacités devraient être portées à 50 millions d’unités par semaine.

Quatre nouveaux producteurs de masques chirurgicaux et FFP2 fourniront l’Etat : Celluloses de Brocéliande (Groupement Les Mousquetaires, l’usine est située dans le Morbihan) ; Bioserenity (l’usine est basée près de Troyes dans l’Aube) ; Savoy International dont l’usine qui fabrique des FFP2 est basée à Cluses en Haute-Savoie ; et BB Distribe (usine dans le département des Vosges), sont aujourd’hui pris en compte.

Ces producteurs s’ajoutent aux quatre producteurs d’origine déjà présents sur le sol français : il s’agit de Valmy dont l’usine est située à Mably, près de Roanne ; de Kolmi-Hopen, basé près d’Angers ; de Paul Boyé (l’usine est à Toulouse) et de Macopharma à Tourcoing. Soit huit acteurs pour un milliard d’unités.

Il s’agit pour l’Etat de retrouver le stock du milliard de masques qui prévalait en France il y a plusieurs années et que des gouvernements successifs, ont peu à peu dilapidé, sachant qu’il n’y avait plus lors du début de l’épidémie en France que 117 millions de masques sanitaires.

A livrer avant fin décembre 2020

Ce milliard de masques sanitaires sera bien évidemment distribué par l’Etat aux professionnels de santé, qu’ils soient à l’hôpital, en ville, dans les établissements et services médico-sociaux ou dans les équipes chargées de réaliser les tests du Covid-19.

Mais pas seulement. Le gouvernement y ajoute les ” personnes atteintes par le Covid-19 ” et les ” personnes à haut risque médical de développer une forme grave de Covid-19 ” qui seront aussi bénéficiaires.

Aujourd’hui, les quatre producteurs d’origine sur le territoire français ont poussé leurs capacités à environ 10 millions de masques sanitaires par semaine, contre seulement 3,5 millions d’unités hebdomadaires début mars.

Les quatre nouveaux industriels entrants sur ce créneau de production et soutenus par l’Etat devraient permettre de doubler cette capacité installée d’ici à la fin mai.

D’ici à la fin de l’année, avec la montée en puissance des projets de développement en cours, le gouvernement espère dépasser des volumes de 50 millions d’unités par semaine…

Ce milliard de masques “seront progressivement livrés d’ici à décembre 2020”, précise le ministère de la Santé.