Toute l’actualité Lyon Entreprises

Blablacar, la licorne française (plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires) élargit son périmètre en dehors du covoiturage dont elle est le leader non seulement européen, mais mondial avec une communauté de 75 millions de membres.

La société a en effet racheté en 2018 le réseau Ouibus à la SNCF et entend désormais proposer sur la même plateforme à la fois du co-voiturage et du bus. « Le premier pour les distances courtes et moyennes, le second pour les longues distances », décrit   son cofondateur, Nicolas Brusson.

Il précise : « Là où le bus relie des axes fréquentés, à bas prix et avec la possibilité de réserver à l’avance, le covoiturage offre une souplesse géographique unique et la possibilité de trouver un trajet abordable à la dernière minute : la complémentaire entre ces deux modes de transport enrichit donc l’offre pour les voyageurs ! »

Lyon, hub d’un réseau européen

Pour Blablacar, contrairement à une idée reçue, le bus qu’il soit Macron ou pas est un mode de transport écologique : « Un bus avec un taux de remplissage de 60 % émet à peine le tiers des émissions de CO2 par kilomètre-passager d’une voiture… », lance Frédéric Mazzella, président co-fondateur de Blablacar.

Les dirigeants de Blablacar ont choisi Lyon pour détailler sa stratégie, extrêmement ambitieuse qui n’est pas qu’hexagonale, mais européenne.

Blablacar entend ainsi d’ici la fin du mois de juin relier 45 villes françaises par Blablabus. Il s’agit là des prémisses d’un réseau européen visant à proposer d’ici fin 2019 pas moins de 400 destinations dans dix pays d’Europe à prix low cost.

Dans ce cadre, Lyon est destiné à devenir un véritable hub de ce réseau en toile d’araignée.

Parmi les quatorze lignes de bus proposées depuis le 11 juin par Blablabus, sept passent déjà par Lyon (*).

A terme, selon l’équipe de Blablacar, une vingtaine de lignes devraient passer par Lyon. La capitale des Gaules sera ainsi reliée par bus à d’autres pays européens avec ses partenaires espagnol (Alsa), italien (Marino) et britannique (National Express).

Le principal point de départ ou de correspondance de Blablabus  à Lyon est le centre d’échanges de la gare de Perrache.

(*) Les 14 lignes lancées depuis le 11 juin par Blablabus :

-Lyon – Nîmes – Montpellier – Béziers – Narbonne – Toulouse – L’Isle-Jourdain – Gimont – Auch
-Paris – Lyon – Valence – Nîmes – Montpellier
-Paris – Aéroport d’Orly – Lyon – Avignon – Marseille
-Paris – Aéroport d’Orly – Lyon – Saint-Etienne
-Paris – Aéroport d’Orly – Montluçon – Clermont-Ferrand
-Paris – Aéroport d’Orly – Orléans – Bourges – Clermont-Ferrand
-Paris – Charleville-Mézières – Sedan
-Saint-Denis – Paris – Dijon – Montélimar – Aix-en-Provence – Marseille – La Ciotat – Toulon
-Strasbourg – Mulhouse – Montbéliard – Besançon – Lyon – Aix-en-Provence  Fréjus – Cannes – Antibes – Nice
-Nancy – Dijon – Lyon – Avignon – Nîmes – Montpellier – Perpignan
-Nancy – Dijon – Lyon – Grenoble
-Paris – Lille – La Haye – Amsterdam
-Paris – Bruxelles – Amsterdam
-Paris – Anvers – Rotterdam – Amsterdam