Toute l’actualité Lyon Entreprises

Bizarrement, aucun guide ne recensait jusqu’à présent les aides et subventions dont peuvent bénéficier les entreprises. Huit étudiants d’une école de commerce et de management lyonnaise, l’Esco ont travaillé six mois pour faire le tour des potentialités : de Bruxelles aux conseils régionaux, en passant par Oséo ou les CCI. On en recense cinq mille en France ! Un ouvrage pratique qui se veut surtout utile pour les PME et TPE qui n’ont pas le mode d’emploi pour frapper aux bonnes portes. Car les grandes entreprises, dotées de services spécialisés, sont en général beaucoup mieux outillées…

Aides au diagnostic, à l’embauche, à la formation, à l’investissement matériel, à l’export, à la Recherche&Développement… Il existe dans l’Hexagone cinq mille subventions ou aides de toutes sortes à destination des entreprises. Elles émanent d’une foultitude d’organismes : de Bruxelles, à la Caisse des dépôts, d’Oséo, des régions, d’organismes très divers, etc.

Dotées de services dédiés, les grandes entreprises sont en général bien outillées pour dénicher les bonnes aides ou subventions. C’est beaucoup moins évident pour le dirigeant de PME ou de TPE qui a le nez dans le guidon et ne bénéficie pas toujours des bonnes sources d’informations.

D’où l’idée de huit étudiants (*) de l’Ecole Supérieure de Commerce et de Management de Lyon (Esco) qui ont consacré six mois à tenter de recenser les aides et subventions auxquelles ont droit PME et TPE. A l’origine de cette initiative appuyée par leur école et les éditions Wesford, se trouve une visite au dernier salon des entrepreneurs qui s’était déroulé au Palais des congrès de Lyon. “Désireux nous aussi, à la fin de nos études de créer notre entreprise, nous avions justement participé à une conférence consacrée aux aides et subventions qui s’était révélée très vague et qui nous avait laissé sur notre faim. Nous avons pris conscience qu’il y avait dans ce domaine un vide à combler “, explique l’un d’entre eux, Romain Choron.

Creusant le sujet, ils se retrouvent face à une statistique surprenante qui confirme cette intuition : 89 % des entreprises françaises n’ont pas connaissance des aides et subventions dont elles pourraient bénéficier. “C’est la raison pour laquelle beaucoup d’entrepreneurs portent un regard négatif sur la procédure d’obtention d’une aide ou d’une subvention. La plupart pense qu’il s’agit d’une procédure longue et complexe”, assure l’un des auteurs. Ce Guide ne se prétend pas exhaustif : il recense un peu plus d’une centaine d’aides et subventions parmi les plus courantes.

Tiré à 5 000 exemplaires, l’ouvrage de 420 pages qui sera réactualisé chaque année est doté de sept chapitres, dont l’un consacré à la longue liste des aides ou subventions répertoriées, un autre aux sources de financement, puis, aux interlocuteurs, aux partenaires susceptibles d’accompagner le chef d’entreprise dans la recherche des subventions, ainsi qu’une liste des concours auxquels l’entrepreneur peut participer. L’ouvrage se termine avec le résumé des nombreuses adresses utiles auxquelles il faut s’adresser pour monter un dossier.

Pour ces jeunes auteurs, il apparaît, à l’issue de cette compilation qu’il n’est pas si difficile que cela de trouver la bonne aide, adaptée au bon projet, une fois que l’on connaît la bonne porte d’entrée. Telle est l’ambition à la fois modeste, mais fort utile de cet ouvrage.

-“Guide des aides&subventions aux entreprises”, Collection les Guides Esco, éditions Wesford, 420 pages, 38 euros. En vente dans la plupart des librairies. On peut également le trouver sous forme numérisée sur le site de l’Esco (www.esco-fr)

Photo : Trois des huit auteurs de cet ouvrage collectif.

(*) Les auteurs : Marion Chapeau, Romain Choron, Jean-François Fitte, Mathieu Lombardi-Nogues, Sémia Messaoud, Sofia Serik, Delphine Sultana, Jose Luiz Vazquez.