Toute l’actualité Lyon Entreprises

Désormais sur 313 m2 : Hermès s’agrandit au sein du “Carré d’or” lyonnais

Le luxe ne connaît pas la crise à Lyon. Et même si les boutiques de luxe du Carré d’or lyonnais ont enseigne que le magasin Hermès situé à l’angle des rues du président Edouard-Herriot et des Archers, en a profité pour nettement s’agrandir et élargir la gamme des luxueux objets proposés…

La crise n’a pas amené de bouleversements dans ce que l’on appelle le Carré d’or lyonnais, l’ensemble des magasins de luxe (Louis Vuitton, Mont Blanc, Rolex, etc.) situés en Presqu’île, à deux pas de la place Bellecour, sont toujours là, drainant certes moins de touristes de passage, mais tout-de-même encore bien fréquentés, comme en témoignent les files devant les entrées, du fait des jauges imposées.

Certains même s’agrandissent. C’est le cas du magasin Hermès présent sur la rue du président Edouard Herriot dans la Presqu’île depuis 1987 et qui à l’issue d’un an de travaux, a opéré sa réouverture, le 26 février dernier…

L’ancienne boutique Cartier absorbée

Le magasin de luxe qui, en a absorbé l’ancien magasin Cartier, peut s’étirer désormais et se déployer sur l’angle de la rue des Archers, sur une superficie représentant un total de 313 m2.

Agrandi, mais aussi rénové dans la tradition de la marque, avec une accentuation des codes maison, tous repris dans le monde entier à partir du magasin historique du Faubourg Saint-Honoré à Paris.

Avec une caractéristique supplémentaire cependant à Lyon : l’agence RDAI chargée de la rénovation du magasin en a profité pour rendre hommage aux liens que la célèbre marque a su tisser avec le pays des soyeux lyonnais. Et il est vrai qu’Hermès avec de nombreuses usines est particulièrement ancré dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, la marque n’ayant jamais cédé aux sirène de la délocalisation. Elle a ainsi su garder son savoir-faire.

Douze vitrines cintrées

Un savoir-faire décliné dans le magasin, à travers les nombreuses vitrines “cintrées” qu’offre le nouvel Hermès lyonnais à la fois sur la rue Edouard Herriot, et celle des Archers : douze au total, soit le double qu’auparavant.

Ce n’est certes pas un magasin d’usine-horreur !- mais on retrouve en nombre au sein de cette grand boutique du Carré d’or lyonnais de nombreux objets, accessoires bijoux et soie féminine, imprimés “à la lyonnaise”, dans les ateliers Hermès de Pierre-Bénite dans la banlieue de Lyon. Une large place est aussi dévolue à la bijouterie-horlogerie ; ainsi qu’au cuir, à l’équitation, aux prêts-à-porter homme et femme, etc.

Ce nouvel Hermès constitue aussi une sorte de petit musée avec sur les murs, plus d’une cinquantaine d’œuvres issues des collections Emile Hermès et Hermès de photographies contemporaines : huiles sur toiles ou photographies, elles veulent rendre hommage au cheval et à la nature, les ADN de la marque.

A l’aune de sa taille, ce magasin emploie une trentaine de personnes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail