Toute l’actualité Lyon Entreprises

Domaines skiables, Parc Astérix, etc. : bénéfice net record en 2019 pour la Compagnie des Alpes

On le savait, mais les chiffres parlent d’eux même, la Compagnie des Alpes, société cotée en Bourse est un des fleurons de l’économie régionale. En témoignent les résultats record pour l’exercice 2018/2019 du groupe de loisirs qui exploite onze domaines skiables des Alpes, mais aussi, entre autres, les parcs Walibi et Futuroscope, etc.

Champagne ! Pour ses trente ans d’existence, cette année, la Compagnie des Alpes, filiale cotée de la Caisse des Dépôts peut faire sauter les bouchons.

Pour Dominique Marcel, Pdg, « 2018/2019 est un très bon exercice, tant au niveau des performances opérationnelles que des résultats financiers… C’est le résultat d’une stratégie pertinente, centrée sur la très grande satisfaction de nos clients et soutenue par une politique volontariste d’investissement. »

La société qui possède onze des plus beaux domaines skiables des Alpes (Val d’Isère, Tignes, Méribel, les Arcs…) ainsi que de nombreux parc de loisirs (Grévin, Walibi ou le Parc Astérix) (* Lire la liste complète ci-dessous) a en effet affiché son plus beau résultat net cette année, le plus important de son histoire, sous forme d’un record, à 62,2 millions d’euros.

Une progression de 8,8 % pour un chiffre d’affaires de 854 millions d’euros, en augmentation lui de 6,6 %.

Pas sensible au changement climatique

Le changement climatique, la Compagnie des Alpes ne connaît pas. Une bonne raison à cela : l’activité du groupe dans ce domaine repose sur des stations de haute montagne nettement moins sensibles au manque de neige. Au contraire d’ailleurs, lorsque la neige manque en moyenne montagne, les skieurs ont tendance à prendre de l’altitude.

Les stations alpines ont généré un peu plus de la moitié du chiffre d’affaires, à 443,8 millions, en hausse de 3,4 %.

L’objectif du groupe est ainsi dans ses domaines skiables, “de favoriser la création nette de lits et d’améliorer le taux d’occupation”.

L’autre branche essentiellement estivale « Destinations de loisirs » a encore plus progressé, avec une augmentation de 12 % de ses recettes.

Outre l’intégration du premier parc autrichien, « Familypark » au sein du groupe, le succès continu du fleuron du groupe, en l’occurrence le Parc Astérix a tiré les recettes vers le haut.

Il a établi un nouveau record de fréquentation attirant plus de 2,3 millions de visiteurs, grâce à l’augmentation de ses capacités hôtelières. L’offre du parc Nord-isérois Walibi a de même été enrichie d’une nouvelle attraction en forme de montagnes russes, « Mystic ».

Un projet en Chine

Enfin, le partenariat industriel noué il y a un an avec le conglomérat chinois Fosun, propriétaire du Club Med devrait connaître une première traduction concrète.

Dominique Marcel indique que son groupe travaille avec le Chinois Fosun sur le projet de « Skidome », une station de ski en intérieur, située dans la région de Shanghai.

Une saison d’hiver qui s’annonce bien

Enfin, concernant la saison d’hiver qui s’ouvre, la Compagnie des Alpes indique que dans ses stations, l’ « état des réservations connaît une dynamique un peu supérieure par rapport à la même période il y a un an, et que les premières chutes de neige permettent d’envisager une ouverture des domaines dans de bonnes conditions ».

Depuis le début de l’année, l’action Cie des Alpes a gagné près de 22 % à 30 euros. Son cours a doublé au cours des cinq dernières années.

Tout de même mieux que le livret A, la Bourse à ce niveau là, d’autant que les actionnaires de la CDA ont eu leur cadeau de Noël : la distribution d’un dividende en hausse de 7,69 % à 0,70 euros par action…

Photo : La station alpine des Arcs

La carte des implantations de la Compagnie des Alpes :