Toute l’actualité Lyon Entreprises

Et le meilleur gamay du monde est…un cru du Beaujolais

Le cépage gamay qui fut longtemps essentiellement circonscrit au beaujolais qui fut son berceau a pris racine dans de nombreux pays, désormais

L’original se hisse à hauteur de ses copies, souvent de très belle facture : c’est ce que signifie le fait que le prix de meilleur gamay du monde ait été samedi 11 janvier, décerné à un gamay du Beaujolais : le Saint-Amour 2018 cuvée Les Grandes Mises de la Maison Mommessin.

Une distinction décernée lors du concours de « Meilleur Gamay de Monde » qui a réuni 160 dégustateurs professionnels et amateurs, venus du monde entier pour goûter pendant une matinée à la Cité Internationale de Lyon, plus de 802 gamays venus de quatre pays (France, Suisse, Italie, Royaume-Uni).

La cuvée hissée à la plus haute marche du podium a été choisie par un « super jury » parmi les vins présélectionnés.

La maison lauréate est d’origine bourguignonne née près de Mâcon : Mommessin.

Elle est installée dans une superbe dépendance de l’abbaye de Cluny dont la clef de Saint-Pierre est l’emblème et qui deviendra celle de la Maison.

Le patrimoine viticole de Mommessin, qui est agrandi par les générations successives, s’étend aujourd’hui jusqu’en Beaujolais.

En 1997, Mommessin s’installe ainsi au pied du Mont Brouilly à Quincié-en-Beaujolais. Saint-Amour, Morgon, Côte de Brouilly, Beaujolais-Villages rouge et Beaujolais blanc font partie des appellations que produit la Maison, lauréate cette année.

Le Saint-Amour 2018 cuvée « Les Grandes Mises », élu meilleur Gamay du monde est né du travail d’une équipe constituée de Lydie Nesme (viticultrice), Florent Georger et Patrick Vivier (responsables technique et direction vin), Grégory Large (Directeur Général Mommessin), et leurs vignerons partenaires.

Des arômes de fruit noirs, très mûrs

Florent Georger, responsable technique de Mommessin décrit la gestation du nectar primé : « La cuvée prend ses racines sur des sols composés de granit très altéré. Les raisins sont encuvés en grappes entières et sont ensuite vinifiés pendant environ 15 jours. Nous ne pratiquons presque pas de remontage, simplement 1 ou 2 délestages en fin de fermentation alcoolique. L’élevage s’effectue sur lies fines pendant un an. »

Description de ce cru : «  Le vin présente une très belle couleur rubis aux reflets violacés. Le nez est délicat et présente des arômes de fruits noirs très mûrs. La bouche est ample et veloutée, offrant des notes épicées en fin de bouche. »

Idéal sur une poularde à la crème et aux morilles, ainsi que sur les fromages.

Prix de vente TTC départ cave : 14,95 euros.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail