Toute l’actualité Lyon Entreprises

Feu vert pour l’un de ses trois tests Covid-19 : bioMérieux bondit dans une Bourse en berne

L’action de la société pharmaceutique lyonnaise bioMérieux est en forte hausse, alors que la Bourse a perdu beaucoup de couleurs depuis l’arrivée de l’épidémie. Une bonne raison à cela : l’entreprise a obtenu l’autorisation d’utilisation en urgence de la Federal Drug Administration (FDA), d’un de ses trois tests pour le Covid-19 qui sera fabriqué dans un premier temps aux Etats-Unis.

La société lyonnaise bioMérieux est un des leaders mondiaux des kits de diagnostics qui déterminent l’origine d’une maladie ou d’une contamination.

Normal donc que l’entreprise qui appartient à la galaxie Mérieux ait lancé des tests de détection, en l’occurrence, trois, dès les débuts de la pandémie du Covid-19.

Son savoir-faire a fait merveille : l’entreprise vient d’avoir-en urgence-le feu vert des autorités sanitaires américaines, en l’occurrence la FDA, pour la mise sur le marché de ce test.

En 45 minutes

Grand avantage par rapport à d’autres tests actuellement utilisés : ce test baptisé Biofire Covid-19 détecte le virus en environ 45 minutes à partir d’un prélèvement nasopharyngé réalisé avec un écouvillon.
Ce test est réalisé grâce aux systèmes totalement automatisés Filmarray du nom d’une société américaine qu’a racheté bioMérieux dans le passé.

«  Il est très simple d’utilisation et ne nécessite qu’une formation et des compétences en biologie moléculaire très minimes », précise la direction de bioMérieux…

« Ce test a été développé avec le soutien du Département américain de la Défense (DoD) dans le cadre d’un contrat existant avec BioFire Defense », précise bioMérieux.
Il s’agit du deuxième test lancé sur les trois qui constituent la stratégie de bioMérieux pour répondre à la pandémie de Covid-19.

« Le développement rapide de ce test est le résultat à la fois des efforts et de l’implication de nos collaborateurs, de l’aide précieuse de notre partenaire Midwest Research Institute Global et de la confiance que nous témoigne le Département américain de la Défense », a expliqué Bob Lollini, le Pdg de BioFire Defense.

Le groupe lyonnais assure qu’il « déploie actuellement tous les moyens nécessaires pour augmenter la capacité de production du test dans différents sites de production à Salt Lake City aux États-Unis. »

Aux USA d’abord

Ce qui explique que c’est d’abord le marché américain qui en bénéficiera le premier : « les premiers tests sont destinés au DoD (Défense US), ils seront ensuite disponibles sur le marché américain dans le cadre de l’EUA , précise bioMérieux»
Le test sera ensuite disponible à l’international « quand les autorités réglementaires le permettront », précise l’entreprise.

Question capacité, bioMérieux est optimiste en prévoyant  « de disposer d’une capacité de production maximale d’ici quelques semaines pour répondre aux besoins des milliers de professionnels de santé utilisant les près de 11 000 systèmes Biofire installés dans le monde… »

« Face à cette crise sanitaire mondiale sans précédent, bioMérieux lance aujourd’hui un deuxième test de diagnostic pour la détection du SARS-CoV-2. Fidèles à notre engagement envers la santé publique, nous mettons tout en œuvre pour fournir une approche diagnostique complète qui réponde aux normes de performance et de qualité les plus élevées, pour aider les médecins à lutter efficacement contre la pandémie de Covid-19 actuelle », a assuré le Dr Mark Miller, Directeur Exécutif, Affaires Médicales de bioMérieux.

+ 18 % depuis le début de l’année

Suite à cette annonce le cours de l’action bioMérieux a bondi en une journée de près de 14 % à 95 euros. Il gagne près de 18 % par rapport au 1er janvier et 30 % depuis un an, ce dont peu de sociétés actuellement peuvent ce prévaloir, après le krach boursier que nous avons connu.

Ainsi, la société lyonnaise qui a affiché un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros l’année dernière peut se targuer aujourd’hui d’une capitalisation record dépassant désormais les 12 milliards d’euros.

Le groupe précise qu’il a reçu également l’autorisation de commercialiser un kit de contrôle. Ce contrôle positif peut être utilisé par les laboratoires pour vérifier la qualité du test Biofire-Covid19.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail