Toute l’actualité Lyon Entreprises

Il construit des maisons déplaçables, veut créer des espaces de coworking dans ses immeubles, etc. : le lyonnais Alliade Habitat, agitateur immobilier…

C’est le plus important bailleur social de la région. Avec ses 43 552 logements en Auvergne-Rhône-Alpes, ses 215 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 et ses 750 collaborateurs, le Lyonnais Alliade habitat est un mastodonte du secteur de l’immobilier, côté social.

S’il pèse si lourd au point d’être le 1er opérateur-logement dans la région, c’est qu’il est la filiale régionale d’un autre mastodonte « Action Logement » un organisme de poids qui gère paritairement la participation des employeurs à l’effort de construction (en l’occurrence, le PEEC) qui est versée par les entreprises, ce qui lui assure d’importants moyens.

Il les utilise pour financer, construire, gérer des logements sociaux et intermédiaires, tout en étant aussi l’un des principaux acteurs de la politique publique de renouvellement urbain.

Appartenant à ce que l’on appelle l’Economie Sociale et Solidaire, Alliade Habitat a donc au fil des années appris à innover pour mieux coller à sa, ou plutôt à ses missions.

Parmi les dernières nouveautés en date mises en œuvre par sa direction pilotée par Elodie Aucourt Pigneau, figure une initiative originale : la conception et la réalisation de logements modulaires déplaçables…

L’idée est simple : il s’agit de répondre notamment aux importants besoins de logements des travailleurs saisonniers : l’hiver dans les stations de ski et l’été dans les vallées ou les grandes villes touristiques. Ces logements déplaçables pourraient être également utilisés lors de grands chantiers du BTP, voire lors de grosses opérations de réhabilitation, dans l’attente de la fin des travaux.

Faciles à transporter, interchangeables…

Ces logements seront faciles à transporter, interchangeables et installés sur des terrains mis gracieusement à disposition par les collectivités.

Un appel d’offres a été lancé auprès de promoteurs, les premières propositions commencent à arriver et l’on devrait dès cet été voir se concrétiser cette initiative originale avec un premier test de 50 logements.

Trente d’entre eux devraient être destinés à la Métropole de Lyon.

« Sur ce projet, nous seront à plein régime en 2022 », souligne Elodie Aucourt Pigneau.

Espaces de coworking in situ

Autre expérimentation qui devrait voir prochainement le jour, la création d’espaces de coworking au sein même d’immeubles gérés par Alliade Habitat.

« Nous réfléchissons à l’habitation de demain et donc aussi à un lieu de travail au sein même de nos espaces », explique la directrice générale.

Les premiers espaces de ce type devraient voir le jour sur la ZAC des Girondins dans le quartier de Gerland à Lyon (7ème arrondissement).

Ce sera en l’occurrence en lien avec une association s’occupant d’autistes Asperger avec quinze logements qui leur seront dévolus, l’ensemble étant accompagné d’un espace de coworking en rez-de-chaussée, associé à un café-rencontre.

En projet : 1 800 logements en 2021

L’idée sous-tendue par toutes ces initiatives et bien d’autres (comme la mixité générationnelle mixant logement seniors et logements étudiants, le développement de l’offre en accession sociale, etc.) est « de concevoir des solutions sur-mesure inédites ».

La directrice générale du bailleur sociale se fixe comme objectif pour cette année, la construction de 1 800 logements sociaux, un niveau supérieur à celui de 2020 (1 500 logements seulement, suite à la pandémie) ; et ce, alors que l’on constate une baisse régulière des logements sociaux dans la métropole lyonnaise : « le rythme de construction a été divisé par deux entre 2017 et 2020… »

Bref, l’imagination et l’innovation pour pallier cette raréfaction…

 

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail