Toute l’actualité Lyon Entreprises

Les professionnels de l’immobilier, à l’instar de Jean Chavot, président de la Fnaim 69 ont le sourire.

L’immobilier ancien est bel et bien reparti. On a retrouvé les plus hauts volumes d’antant.

Avec 20 115 appartements et maison ayant fait l’objet d’une transaction de juillet 2014 à juin 2015, le marché connaît une hausse de 3,1%.

A comparer avec la situation nationale (+ 2,3 %) et rhônalpine, très contrastée selon les villes : la hausse régionale ne dépasse pas 1 %.

-5,6 % pour les maisons

Comment expliquer ce phénomène ? Par la baisse des prix, d’abord.

Dans le Rhône ; elle s’établit pour la même période à -4,4 % pour les appartements ; ce qui représente une moyenne de 2 829 euros/m2.

La baisse est encore plus sensible pour les maisons : – 5,6 % sur un an, soit une moyenne de prix de 2 394 euros/m2

Une autre raison se superpose : les taux d’emprunt restent historiquement très bas, même s’ils ont recommencer à augmenter, mais peu, pour l’instant.

Traduction concrète pour Jean Chavot : « La solvabilité des acquéreurs s’est encore accentuée. Au cours des quatre dernières années, la baisse conjuguée des prix et des emprunts permet aux acquéreur de gagner 6 m2 à Lyon et 8 m2 dans le Rhône. »

Les loyers aussi à la baisse

Les loyers suivent aussi la même dynamique à la baisse : – 3,1 % sur un an, ce qui représente désormais un tarif moyen de loyer dans le Rhône de 11,98 euros pour les appartements.

La baisse est néanmoins, moins sensible à Lyon : – 0,5 % avec un loyer moyen de 13,79 euros.

Sur dix ans, les loyers ont augmenté de 28,4 % à Lyon et de 19 % dans le Rhône. Si l’on soustrait l’inflation (16 % sur cette période), la hausse réelle est de 12,4 % à Lyon et de 3 % dans le Rhône. Rien d’excessif donc.