Toute l’actualité Lyon Entreprises

La prime pour la famille sera de 90 %. Le leader mondial des gaz pour l’industrie et la santé est en passe de lancer une Offre Publique d’Achat sur la société LVL Médical, spécialisée dans le marché en expansion des soins à domicile. La famille Lavorel resterait à la tête de l’entreprise et conserverait la propriété de son importante filiale allemande permettant la poursuite d’une belle saga.

Une belle PME lyonnaise est en passe d’être reprise par un grand groupe, mais le repreneur est pour une fois, une société française : l’Air Liquide. Le leader mondial des gaz pour l’industrie et la santé est en négociation avec la famille Lavorel pour acquérir 74,9 % du capital de cette société familiale lyonnaise : LVL Médical .

 LVL Médical étant cotée en Bourse, cette opération passera par une OPA amicale. Celle-ci s’effectuera au prix de 30,89 euros par action, ce qui représenterait une prime de… 90 % par rapport au cours de clôture de l’action du 7 juin dernier ! Coût pour l’Air Liquide : 316 millions d’euros, ce qui lui permettrait d’acquérir les seules activités françaises de LVL Médical.

 En effet, la famille Lavorel conservera la propriété de l’importante filiale allemande qu’elle devrait racheter préalablement, avant l’OPA, à LVL Médical pour un montant global de 80 millions d’euros.

 A ce cours de 30,89 euros par action, cette OPA valorise les fonds propres de LVL Médical à environ 307 millions d’euros, sur la base d’une dette nette d’environ 89 millions d’euros, ce qui valorise l’entreprise à 396 millions d’euros.

 Un projet d’OPA simplifiée sera déposé prochainement auprès de l’AMF, le gendarme de la Bourse. L’opération qui sera ensuite soumise à l’Autorité de la concurrence et aux instances du personnel, devrait prendre un peu de temps. Elle ne devrait pas être définitiment bouclée avant le quatrième trimestre 2012.

 Société crééé à Lyon en 1989 par Jean-Claude Lavorel, avec la volonté de participer à la forte expansion de l’hospitalisation à domicile, LVL Médical, prestataire de santé à domicile, est un acteur historique de ce métier en France. Elle s’occupe de cinquante mille patients dans l’Hexagone.

 L’entreprise qui rassemble à ce jour 750 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 104 millions d’euros et un résultat net de 12,35 millions d’euros (données 2011), a connu un coup de Trafalgar en 2002 qui aurait pu lui coûter cher.

 Un conflit avec la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) avait fait dévisser le cours de Bourse et amené sa suspension durant deux semaines. Le litige opposait le spécialiste de l’hospitalisation à domicile et la CPAM sur des divergences d’interprétations sur la tarification applicable en matière d’oxygénothérapie. L’image boursière du dossier en avait pris un sacré coup. Mais Jean-Claude Lavorel avait su régler le litige et rebondir ensuite.

 Selon l’accord passé entre l’Air Liquide et la famille Lavorel, l’équipe de management de LVL Médical dirigée par ce même Jean-Claude Lavorel, président du groupe et son fils Stanislas, directeur général délégué, resterait après l’OPA aux commandes de l’entreprise.

 Pourquoi l’Air Liquide s’intéresse-t-elle à cette PME ? Parce que son activité s’inscrit dans la stratégie de développement de ce leader mondial dans le domaine de la santé. Selon Pascal Vinet, le directeur des opérations mondiales Santé et membre du comité exécutif du Groupe, « Notre savoir-faire associé à celui de LVL Médical et notre capacité d’innovation permettront à LVL Médical de poursuivre son développement. Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie de croissance externe des activités Santé d’Air Liquide. La Santé constitue en effet un des relais de croissance du Groupe. »

 La Branche d’Activité Mondiale Santé d’Air Liquide sert ainsi plus de six mille hôpitaux et sept-cent mille patients à domicile à travers le monde. Elle fournit des gaz médicaux, des prestations de santé à domicile, des produits d’hygiène et des matériels médicaux.

 Avec l’acquisition de LVL Médical, cette branche santé qui compte 3 900 collaborateurs et pèse un peu plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires va voir son chiffre d’affaires croître de près de 5 %.

 Premier résultat de cette annonce d’OPA : tout le secteur médical a été dopé en Bourse vendredi 8 juin.

 Des sociétés telles que Bastide le confort médical (+11,6 %) ou Euromédis (+ 6 ,79 %) ont flambé. Et dans la foulée, le courtier Gilbert Dupont a publié une note recommandant l’achat de ces titres susceptibles eux aussi, à ses yeux, de faire l’objet d’une telle opération…

 Conséquence négative en revanche pour la Bourse, plutôt mal en point ces derniers temps, Air Liquide envisagerait de retirer LVL Médical de la cote en cas de succès de l’OPA…

 Photo (LVL Médical)Jean-Claude Lavorel, président de LVL Médical et son fils Stanislas, directeur général délégué.