Toute l’actualité Lyon Entreprises

La coopérative ferroviaire Railcoop veut relancer la ligne Lyon-Bordeaux en 6 h 47, abandonnée par la SNCF

L’ouverture du rail à la concurrence suscite des initiatives intéressantes aptes à relancer le transport ferroviaire, notamment sur les liaisons transversales.

La SNCF avait abandonné la liaison Lyon-Bordeaux.

Railcoop”, une coopérative ferroviaire née en novembre 2019 dans le Lot, se fait forte de relancer cette liaison à raison de trois trains par jour.

“Avec cette première société coopérative d’intérêt collectif de France dédiée au ferroviaire, nous voulons faciliter l’implication des citoyens dans le train”, résume Nicolas Debaisieux, son directeur général. Un dossier a été déposé à l’ART.

“Le marché province-province en train classique reste largement inexploité en France”, constate de son côté, Dominique Guerrée, le président de Railcoop.

D’où l’idée de proposer une offre complémentaire pour “aller là où les autres opérateurs ne vont pas ou ne vont plus”, y compris sur le fret et le train de nuit, ajoute Nicolas Debaisieux.

Pour un premier test, le choix s’est donc porté sur Bordeaux-Lyon, liaison directe abandonnée par la SNCF au profit d’un TGV avec changement à Paris.

Railcoop se propose d’effectuer ce trajet en 6 heures 47.

Le voyage est plus court en voiture ? “Mais ce temps sera compensé par des services à bord et un confort supérieur à la route : aire de jeux pour enfants, restauration et stockage pour emmener skis ou planches de surf”, détaille Nicolas Debaisieux.

La coopérative prévoit de faire rouler trois trains par jour via Bordeaux, Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés, Roanne et Lyon, avec un prix calqué sur celui du covoiturage

Les études de marché ont donné un potentiel de 690 000 voyageurs par an dont la moitié en cabotage, c’est-à-dire n’effectuant qu’une partie du trajet doté de onze  arrêts

Si tous les feux sont au vert, cette liaison au départ de la gare de la Part-Dieu serait lancée dès l’été 2022…

Et si ce test s’avérait concluant, Railcoop ouvrirait d’autres liaisons en train classique avec comme objectif de mieux connecter les territoires aux services ferroviaires.