Toute l’actualité Lyon Entreprises

La saison est terminée, le championnat gelé : pas d’Europe la saison prochaine pour l’OL, Aulas pas d’accord…

Jean-Michel Aulas dénonce la décision prise jeudi 30 avril par le bureau de la Ligue de Football d’arrêter définitivement la saison de Ligue 1 en gelant le classement final et donc en privant l’Olympique Lyonnais d’Europe. Il aurait préféré un système de « play off » et envisage de réclamer des dommages et intérêts qui se chiffreraient à plusieurs dizaines de millions d’euros…

La décision est tombée concernant la Ligue 1 de Football, à l’aune du coronavirus : la saison 2019-2020 de Ligue 1 va être « gelée ».

Et ce, selon le nombre de points obtenus par match disputé. Telle est la décision de la Ligue de Football professionnel, suite aux déclarations d’Edouard Philippe sur les conditions de déconfinement.

Avec cette conséquence pour l’OL qui a réalisé un parcours pour le moins chaotique cette saison en championnat reste « gelé » à 7ème place de L1 ; de surcroît, il n’y aura pas d’Europe pour l’OL la saison prochaine, ce qui va se traduire par des dizaines de millions d’euros de moins dans les caisses du Club.

Et ce, alors que l’Olympique Lyonnais, était malgré cette saison médiocre en championnat, 8ème de finaliste de la Ligue des Champions (il lui reste à affronter la Juventus, après avoir remporté le match aller 1-0 avant l’arrêt des compétitions)

Aulas aurait préféré un calendrier limité à 3 semaines

Une décision qui a logiquement fait bondir Jean-Michel Aulas, le président de l’OL .

Il avait proposé une solution « partagée par d’autres clubs, se basant sur le principe des play-off et play-down, avec un calendrier limité à trois semaines, cohérent avec les contraintes sanitaires » a-t expliqué lors d’une conférence de presse téléphonique avec le Progrès et l’AFP.

Suite à cette décision de la Ligue de Foot : plusieurs points sont contestés le président de l’OL.

Le premier point réside dans la décision d’arrêter dès maintenant la saison « sur un certain nombre d’informations qui ne sont pas des décrets d’État », bien que le gouvernement ait prononcé une interdiction d’organiser des matchs avant août.

« Nous estimons que la Ligue s’est précipitée trop vite en faveur de l’arrêt des championnats », ajoute-t-il.

Et de préciser : «  Nous avions imaginé un certain nombre de scénarios autres, avec des play-offs qui auraient pu intéresser un certain nombre de diffuseurs, alors que nos concurrents européens vont reprendre, à l’image de l’Allemagne et d’autres probablement ».

Des dizaines de millions d’euros de dommages-intérêts

Le président lyonnais met aussi en cause la méthode utilisée pour établir le classement, la même que celle retenue dans les championnats amateurs : « On voit que ce classement n’est pas logique. Au cours des dix dernières années, l’OL a comblé au moins trois fois son retard sur le deuxième du classement, alors qu’il avait plus de dix points de retard ».

Cette décision de la Ligue de Football va coûter cher à l’OL.

Et pour pallier cette perspective, Jean-Michel Aulas l’assure : « Nous allons réclamer des dommages et intérêts, qui se chiffrent en plusieurs dizaines de millions d’euros ».

Il met en avant « les jurisprudence des autres sports professionnels qui sont actuellement en cours car le préjudice pour le club s’élève à plusieurs dizaines de milliers d’euros. »

L’Europe, comme si…

Pour autant, le patron de l’OL n’entend pas tirer une croix sur le recrutement : « Nous ferons le recrutement comme si nous devions jouer en Coupe d’Europe en espérant qu’on y soit. Nous aurons une équipe meilleure la saison prochaine. Notre budget sera le même que si nous étions qualifiés par le championnat. »

Et le président de l’OL de rêver tout haut : « Si les recours pouvaient aboutir, cela permettrait de jouer en Ligue Europa… mais aussi, nous pouvons aller aussi au bout en Ligue des Champions… »

Dans un interview à l‘Equipe, Noël le Graët, le président de la Fédération Française de Football a tempéré les propos du patron de l’OL : ”  l’OL doit encore jouer son 8e de finale retour contre la Juventus). Tout n’est pas fini. Je conseillerais à Jean-Michel Aulas de se concentrer sur ses deux derniers matches… Je sais qu’il deviendra sage assez rapidement. Il a encore des possibilités d’être européen en dehors du classement de Ligue 1″, a-t-il conclu.

A suivre, non plus sur les terrains, mais peut-être sur le tapis vert, à moins que ce différend finisse par se régler en famille…