Toute l’actualité Lyon Entreprises

Après un coup de mou, l’action de la société lyonnaise Visiativ s’est bien reprise. Son cours de Bourse a crû de… 48 % depuis le début de l’année 2019, à 22 euros (mais encore – 48 % sur un an et + 102 % sur trois ans).

 Si les cambistes ont pour Visiativ les yeux de Chimène, la raison se retrouve dans l’exercice 2019 marqué par une hausse de 31 % du chiffre d’affaires dont 10 % en organique, mais surtout par le fait que cette croissance très rapide, s’avère encore plus rentable. L’EBITBA croît en en effet de 46 %, ce qui porte la marge à 8 %.

Cette croissance s’explique aussi par un total de six acquisitions, finalisées au cours de l’exercice.

 Fort de ces chiffres confortables, désormais Laurent Fiard, Pdg de Visiativ et son équipe, expliquent « aborder l’exercice 2019 avec ambition en visant un objectif de plus de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec un an d’avance sur le plan Next100 »

 A l’arrivée, le résultat net n’est cependant pas à l’aune des chiffres précédents. Il recule en effet de 31 % par rapport à l’exercice 2017 (3,3 millions d’euros en 2018, contre 4,8 millions en 2017).

 L’explication tient à la hausse de la charge fiscale, « induite par la répartition du résultat en filiales et la quote-part plus importante dévolue aux intérêts minoritaires, notamment sur ABGI Group (une société rachetée). »

Il est vrai que le groupe Visiativ a financé ses 32 millions d’euros d’investissements et principalement les cinq acquisitions réalisées sur l’année (Jumpstart étant finalisée début 2019) en lançant une émission de 20 millions d’euros.

 Ce qui lui a permis de ne pas réduire la trésorerie qui était de 35,2 millions d’euros à fin 2018.

 De quoi voir cette année 2019 marquée par un objectif de croissance de 20 %, avec sérénité…