Toute l’actualité Lyon Entreprises

Il y aura deux banques au Grand Hôtel-Dieu récemment l’objet d’une profonde réhabilitation : le Crédit Agricole qui y a installé une superbe agence en passe d’ouvrir ses portes et la banque KBL Richelieu. Cette banque privée de plein exercice notamment spécialisée dans la gestion de fortune y installe ses bureaux lyonnais sur 350 mètres carrés.

Avec une satisfaction évidente. Ayant racheté en 2002 la charge d’agent de change Michaux, elle avait hérité de locaux rue Président Carnot à Lyon qui s’étaient révélés au fil des ans inadaptés, trop grands avec 650 mètres carrés et en définitive peu confortables.

Ticket d’entrée : un million d’euros

En s’installant place Pascalon, côté Bellecordière dans un des bâtiments flambant neuf du Grand Hôtel-Dieu réhabilité de fond en combles, la Banque privée y gagne question standing, ce qui lui permet aussi de répondre à ses nouvelles ambitions.

Les nouveaux bureaux accueillent les dix-sept salariés lyonnais de cette banque dirigée par Florian de Billy, 37 ans et spécialisée dans les métiers de banquiers privés, gérants de portefeuilles, et ingénieurs patrimoniaux pour le compte de ses clients privés, des professionnels du patrimoine et des investisseurs institutionnels. Le ticket d’entrée : un million d’euros.

A Lyon, notamment suite à sa reprise de Michaux Gestion, elle a développé un fonds « Richelieu Croissance PME » géré par Xavier Afresne, spécialisé dans les petites et moyennes valeurs cotées qui affiche un rendement de 11% en moyenne chaque année depuis sa création…

Dix-sept collaborateurs

Ce déménagement au Grand Hôtel-Dieu constitue pour cette banque privée l’occasion d’afficher son renouveau : l’équipe a été renouvelée à hauteur de 80 % au cours de ces deux dernières années.

Désormais, KBL Richelieu Lyon compte dix-sept collaborateurs dont sept banquiers (Photo ci-dessus). Une équipe qui devrait encore s’étoffer d’ici la fin de l’année, selon Florian de Billy.

L’occasion aussi d’annoncer un autre renouvellement, capitalistique, cette fois, décrit par Régis Brochot, directeur général de la banque.

La holding Précision Capital qui détenait KBL Richelieu cède en effet ses parts au profit de la Société Générale de Banque au Liban (SGBL).

Le feu vert des instances françaises et libanaises notamment devrait être communiqué prochainement selon  Régis Brochot : la vente a été réalisée en décembre dernier. 

Ce changement de propriétaire entraînera  un changement de nom et de logo : KBL Richelieu deviendrait alors la banque Richelieu France.

La SGBL a pour actionnaires l’homme d’affaires libanais Antoun Sehnnaoui et la Société Générale.

« La banque compte faire de la France sa plateforme internationale avec de grandes ambitions », a détaillé Régis Brochot, expliquant qu’elle désirait s’insérer dans le sillage de son retour sur la scène européenne : « la France va redevenir le moteur de l’Europe », est-il persuadé.

« La décision de cette acquisition a été décidée au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République », souligne-t-il…